Belgique

Le temps restera venteux avec quelques rafales jusqu'à 80 km/h, mais le plus gros de la tempête est passé, indiquait lundi après-midi le météorologue de l'IRM, David Dehenauw. Notre pays devrait être épargné par les tempêtes ces prochains jours. Les eaux territoriales belges ont été balayées lundi matin, au plus fort de la tempête, par des vents de sud-ouest de 10 Beaufort et des rafales allant jusqu'à 122 km/h. La hauteur des vagues atteignait en moyenne 4,8 m, selon M. Dehenauw.

Sur le reste du pays, le vent était de 6 à 7 Beaufort, avec des rafales de 97 km/h à Uccle, Zaventem, Coxyde et Middelkerke.

Des éoliennes en mer du Nord à l'arrêt pendant deux heures

Une grande partie des éoliennes belges situées en mer du Nord était à l'arrêt entre 8h30 et 11h00 en raison des intempéries qui ont touché le pays lundi, indique l'exploitant C-Power. C'était également le cas pour une série d'éoliennes du parc de Belwind et une éolienne dans le Brabant-Wallon, de la société d'énergie verte Electrawinds. La situation devrait revenir peu à peu à la normale. L'arrêt des éoliennes se fait automatiquement, explique Electrawinds. "Chaque turbine possède un petit capteur qui mesure la force du vent et permet la mise à l'arrêt au cas où le vent souffle à plus de 120km/h ou à 90km/h pendant une certaine période".

Les risques les plus importants sont la surchauffe si une éolienne "s'emballe" et d'autres formes de dommages mécaniques. Electrawinds n'imagine pas qu'une pale se brise, grâce aux divers mécanismes de sécurité. "Une éolienne peut endurer de nombreuses choses. Pour qu'elle casse, il faudrait presque qu'il y ait une tornade."

350 interventions des pompiers en Région bruxelloise

Depuis lundi matin, les pompiers ont effectué 350 interventions liées aux intempéries en Région bruxelloise. Le nombre d'interventions a diminué aux alentours de midi, a indiqué lundi un porte-parole des pompiers bruxellois. Il n'y a eu aucun blessé. Quelques interventions étaient toujours en cours en fin d'après-midi. Les incidents causés par les intempéries ont touché les 19 communes de Bruxelles. Les pompiers sont principalement intervenus pour des objets tombés sur la voie publique tels que des arbres, bâches, échafaudages, enseignes commerciales ou encore morceaux de béton. Il y a eu également quelques interventions sur des ponts qui avaient perdu des morceaux de maçonnerie.

Par ailleurs, les parcs et les cimetières gérés par la Ville de Bruxelles étaient inaccessibles au public depuis 7h30, en raison des conditions météorologiques difficiles. La réouverture des parcs et des cimetières est prévue mardi si les conditions le permettent.

Le trafic ferroviaire fortement perturbé entre Namur et Bruxelles

La circulation des trains est fortement perturbée entre Namur et Bruxelles à cause des intempéries, a indiqué lundi matin le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel. Un train a percuté une barrière Nadar que le vent avait projeté sur les voies. Infrabel enregistre jusqu'à une heure de retard sur certaine lignes. Des branches d'arbre se trouvent également sur les voies du côté de Namur. "Ces deux problèmes perturbent une bonne partie du trafic", a confirmé Arnaud Reymann, porte-parole d'Infrabel. "Même si ces problèmes sont localisés, certains trains ne s'arrêtent pas à Bruxelles et doivent continuer sur la ligne pour rejoindre la Flandre notamment. Il peut donc y avoir un effet boule de neige sur d'autres lignes."

Selon le site internet Railtime, les trains circulent d'ailleurs sur une seule voie entre la gare de Bruxelles-Nord et la gare de Bruxelles-Luxembourg.

La circulation des trains Eurostar perturbée

La limitation de vitesse en vigueur sur le réseau ferroviaire du Royaume-Uni en raison des conditions météorologiques génère des retards pouvant atteindre une heure pour les trains Eurostar, fait savoir le porte-parole d'Infrabel Frédéric Petit lundi. Aucune limitation de vitesse spécifique aux intempéries n'est d'application en Belgique actuellement. Le trafic ferroviaire britannique est actuellement limité à 80km/h en raison des intempéries. "Pour cette raison, les trains Eurostar en provenance et à destination de Londres peuvent être en retard", indique Infrabel. Aucune limitation de vitesse n'est en vigueur pour le trafic international. "La vitesse du vent est encore inférieure à 100 km/h", explique Frédéric Petit. Il s'attend néanmoins à ce qu'une limite soit imposée en raison des conditions météorologiques qui se détériorent.

Via Twitter, Eurostar conseille aux voyageurs de s'enregistrer normalement.

Le trafic ferroviaire national subit quelques perturbations en raison de la tempête. Un câble s'est ainsi détaché sur la ligne reliant Termonde à Londerzeel, engendrant des ralentissements. A hauteur de Denderleeuw, des branches ont atterri sur les caténaires, rendant l'une des deux voies inutilisable. La barrière d'un passage à niveau a été endommagée entre Edingen et Grammont, obligeant les trains à circuler prudemment sur ce tronçon.

Une grosse centaine d'interventions dans le Brabant wallon

Les pompiers ont dû opérer lundi une bonne centaine d'interventions à la suite du passage de la tempête Christian dans le Brabant wallon, ont-ils indiqué en fin de journée. Les pompiers de Braine-l'Alleud ont enregistré une trentaine d'interventions à la suite des dégâts provoqués par les vents violents. La plus importante reste le toit qui s'est partiellement soulevé sur le bâtiment d'une institution accueillant des enfants.

Une vingtaine d'interventions ont en outre été comptabilisées par les pompiers de Nivelles, une quinzaine par leurs collègues de Tubize, une quinzaine également dans la région de Jodoigne et une trentaine chez les pompiers de Wavre qui ont notamment dû évacuer de la voirie un poteau électrique tombé sur le parking de la gare de Rixensart.

Une quarantaine d'interventions pour les pompiers de Liège

Les pompiers de Liège sont intervenus une quarantaine de fois en région liégeoise lundi matin suite aux vents violents qui ont soufflé sur le Royaume. La plupart des interventions nécessitait l'enlèvement de branches et d'arbres sur la chaussée. Les pompiers de Liège sont intervenus rue Puits-en-Sock, vers 8h30, pour un panneau publicitaire tombé sur la chaussée. La circulation a été perturbée durant une demi-heure. Des arbres sont tombés Rue Henri Maus, dans le quartier du Laveu, et rue Edmond Jacquemotte à Jupille.

A Jupille encore, ce sont des panneaux photovoltaïques qui se sont décrochés d'une toiture avant de s'envoler. Un arbre s'est également effondré boulevard Pasteur, une des plus importantes artères de Seraing.

A Aywaille, des fils électriques sont tombés sur une voiture. Son occupant, n'osant pas sortir, a fait appel aux pompiers d'Aywaille. La zone Secova, qui couvre les communes d'Aywaille, de Chaudfontaine, d'Esneux, de Sprimont et de Trooz, a dû faire face à plusieurs chutes de câbles sur la voirie.

A Ans, les autorités communales ont fait fermer le Parc Herman, le Parc Philosophique, le Parc d'Agrément d'Alleur et le Parc du Château de Waroux jusqu'à 15 heures.

La cellule communale de crise intempéries de la Ville de Liège a quant à elle levé l'alerte et autorise dès 14 heures la réouverture du champ de foire Boulevard d'Avroy. Les cimetières et parcs de Liège seront également à nouveau accessibles lundi après-midi.

La circulation des Thalys fortement perturbée aux Pays-Bas

Le trafic des Thalys subissait de fortes perturbations lundi aux Pays-Bas en raison de la tempête. Les trains à grande vitesse ne desservent pas les gares d'Amsterdam et de Schiphol (aéroport). Les Thalys au départ et en direction des Pays-Bas ont environ une heure de retard. Les trains peuvent toutefois à nouveau circuler sur les lignes à grande vitesse en Belgique et aux Pays-Bas, où une limitation de vitesse a été instaurée. A cause du vent fort, les trains à grande vitesse ne peuvent dépasser les 80 km/h aux Pays-Bas. Les Thalys, qui ne peuvent circuler qu'à partir de Rotterdam, ont environ 40 minutes de retard, indique la compagnie, et un Thalys qui relie Paris à Rotterdam via Bruxelles accumule une heure de retard.

A la demande des Pays-Bas, les trains à grande vitesse au départ d'Anvers en direction de la frontière néerlandaise ont dû être déviés via les voies de chemin de fer classiques entre 9h30 et 13h10, a indiqué le porte-parole d'Infrabel,

Les voies à grande vitesse sont à nouveau accessibles jusqu'à Rotterdam depuis 13h10, mais cette gare est presque saturée, selon Patricia Baars, porte-parole de Thalys. La compagnie conseille aux utilisateurs de reporter leur voyage si celui-ci n'est pas indispensable.

Fermeture des parcs et des cimetières bruxellois

Les parcs, squares, jardins et cimetières de la ville de Bruxelles sont temporairement fermés lundi matin en raison des vents de tempête, indique Ahmed El Ktibi, échevin bruxellois des Espaces verts, dans un communiqué de presse. La ville déconseille les promenades dans les zones boisées ou les voiries bordées d'arbres, à cause d'éventuelles chutes de branches. Depuis 7h30 lundi, la ville de Bruxelles a fermé l'ensemble de ses 37 sites verts, dont les parcs du Cinquantenaire, de Bruxelles et le bois de la Cambre. Les grilles ont été fermées et l'accès de certains espaces sont coupés par des barrières et des pictogrammes. "Les consignes de sécurité habituelles sont d'application: ne pas se promener dans les parcs ou bois, éviter les voiries bordées d'arbres, de manière générale, ne sortir que si c'est nécessaire", ajoute le communiqué de presse.

Le dispositif de sécurité sera reconduit ou levé plus tard dans la journée en fonction de l'évolution des conditions météorologiques.

Plus de cinquante interventions pour les pompiers namurois

Les pompiers de Namur ont mené plus de cinquante interventions depuis dimanche soir suite aux vents violents qui ont soufflé sur la Belgique. Fils électriques arrachés, arbres tombés sur la chaussée et tronçonnages, nettoyage de chaussées et sécurisation de voiries, poteaux renversés: les interventions sont plutôt "habituelles", assure-t-on à la caserne. A la mi-journée, le retard accumulé durant la nuit a été rattrapé. Seules quelques dernières interventions sont en cours à Namur, Fosses-la-Ville et Andenne.

Les pompiers de Gembloux sont intervenus lundi matin à une dizaine de reprises, de même que ceux de Sambreville

Une cinquantaine d'interventions pour les pompiers de Charleroi

Les pompiers de Charleroi ont comptabilisé une cinquantaine d'interventions, ce lundi matin, en raison des bourrasques de vent qui ont balayé la région. Il s'agit essentiellement d'arbres tombés ou menaçant de tomber sur la voie publique. On ne déplore pas de blessé. La tempête se calme peu à peu sur la région de Charleroi où les pompiers sont intervenus à une cinquantaine de reprises, essentiellement pour des tronçonnages d'arbres. L'un d'entre eux est tombé sur une voiture en mouvement à la rue de la Tour Octavienne à Acoz (Gerpinnes), sans faire de blessé. Un imposant saule pleureur s'est également affalé sur la rue de Jumet à Gosselies (Charleroi). Les sapeurs ont dû couper temporairement l'alimentation des caténaires du tram afin d'élever leur auto-échelle.

D'autres arbres sont aussi tombés à Villers-Poterie et Dampremy. A Pont-de-Loup (Aiseau-Presles), c'est la toiture d'une annexe qui s'est envolée pour retomber sur des voitures en stationnement. Enfin, des tôles menacent de tomber d'une molette du site du Bois du Cazier à Marcinelle. Le service GRIMP des pompiers de Charleroi se rendra sur place une fois le vent tombé pour sécuriser les lieux.

De leur côté, les pompiers de Thuin ont enregistré une quinzaine d'interventions, essentiellement pour des tronçonnages d'arbres. Ceux de Fleurus sont sortis six fois et ceux de Beaumont moins de cinq fois.

Une dizaine d'interventions des pompiers à Florennes

Les pompiers de Florennes sont intervenus à une dizaine de reprises durant la nuit de dimanche à lundi et lundi matin en raison des fortes rafales de vent qui secouent la Belgique, ont indiqué les pompiers de Florennes. Ils sont essentiellement intervenus pour des arbres couchés sur différentes chaussées. "Mais rien de bien grave", ont ajouté les pompiers de Florennes. A Couvin, deux interventions des services de secours ont été signalées. "Nous sommes intervenus pour deux arbres couchés sur la route durant la nuit de dimanche à lundi", ont-ils précisé. Les pompiers de Philippeville n'ont, eux, eu aucune intervention à réaliser.

A Dinant, les pompiers ont dû intervenir à quelques reprises pour des branches qui obstruaient certaines voies publiques durant la nuit et lundi matin. Enfin, les pompiers de Rochefort ne sont intervenus qu'une seule fois pour un arbre sur la route lundi à 2h00.

Un échafaudage de treize étages s'est effondré à Merksem

Un échafaudage de treize étages de haut s'est effondré lundi matin à Merksem à cause des intempéries. Selon la police locale d'Anvers, des voitures parquées à proximité ont été endommagées à cause des débris. Les pompiers avaient été alertés et avaient tenté de maîtriser la structure, mais cela s'est avéré impossible. Aucun blessé n'est à signaler. Entre-temps, le service d'incendie d'Anvers a reçu plus d'une centaine d'appels pour traiter des dégâts causés par la tempête, mais il s'agit principalement d'incidents mineurs.

Les parcs d'Anvers restent fermés pour le moment, tout comme ceux de Malines. En outre, tous les espaces verts de la province d'Anvers, ainsi que certains parcs et cimetières à Lierre et Kapellen, sont fermés.

Une dizaine d'interventions pour les pompiers de Battice et Herve

Les pompiers de Battice et Herve ont été appelés à une dizaine de reprises ce lundi matin, en raison des fortes rafales de vent qui ont balayé la région ces dernières heures. Les pompiers sont principalement intervenus pour des arbres tombés sur la chaussée, emportant parfois avec eux des câbles électriques ou des poteaux menaçant de s'effondrer. Les corps de pompiers de Theux, Welkenraedt, Verviers et La Calamine ont également été appelés ce lundi matin pour des interventions relatives à la tempête Christian.

A Verviers, les dégâts sont un peu plus importants puisqu'un arbre est tombé sur quatre véhicules, avenue de Spa.

Une quinzaine d'interventions dans la région d'Ath

Depuis 2h du matin, deux équipes des pompiers d'Ath ont effectué une quinzaine de sorties pour des dégâts causés par la tempête. Les pompiers d'Ath sont intervenus essentiellement pour des câbles électriques arrachés et le tronçonnage d'arbres tombés sur la voirie. Les interventions ont été menées au centre d'Ath, à Moulbaix et à Villers St-Amand. De leur côté, les pompiers de Péruwelz ont effectué quelques sorties pour des arbres qui s'étaient couchés sur des câbles électriques ainsi que pour la toiture d'une véranda qui s'est envolée à Wasmes-Audemetz-Briffoeil.

A Tournai, entre 2h du matin et 9h30, les pompiers ont enregistré une vingtaine d'appels pour des dégâts liés aux vents violents. On ne déplore aucun blessé.

La toiture d'une maison d'accueil pour enfants se soulève à Braine-l'Alleud

La toiture d'une institution de Braine-l'Alleud (Brabant wallon) s'est partiellement envolée lundi matin en raison de la tempête, a-t-on appris auprès des pompiers locaux. Les pompiers ont été appelés lundi matin peu avant 7h dans la rue du Soleil Levant à Braine-l'Alleud, où la toiture d'un bâtiment de la "Maison familiale", un service d'accueil pour enfants en difficulté, s'est partiellement envolée. "Quelque deux cents mètres carrés de la toiture ont été touchés", précise un sapeur brainois. Il n'y a pas eu de blessés.

Les pompiers de Braine-l'Alleud ont par ailleurs enregistré lundi matin une vingtaine d'interventions liées à des dégâts provoqués par la tempête, dont des arbres arrachés.

Des câbles électriques et des arbres arrachés dans l'arrondissement de Huy-Waremme

Les pompiers de l'arrondissement Huy-Waremme sont mobilisés depuis lundi matin en raison de dégâts provoqués par les vents violents qui ont soufflé dans la région, ont-ils indiqué à l'agence Belga. Les pompiers ont été appelés lundi matin, peu après 8h, à intervenir pour des câbles électriques couchés sur la route ou sur les trottoirs de la rue de la Costale et de la rue du Moulin, à Waremme. Un arbre a été déraciné par les vents, lundi matin vers 7H45, rue Jean Jaurès à Ciplet (commune de Braives). Un câble électrique est tombé sur la voirie dans la même rue. Les pompiers de Hannut se trouvent ur les lieux, précisait-on à la caserne vers 9h.

Les pompiers de Huy et de Hamoir mènent actuellement plusieurs interventions, ont-ils indiqué lundi matin.

Une dizaine d'interventions pour les pompiers de Battice et Herve

Les pompiers de Battice et Herve ont été appelés à une dizaine de reprises ce lundi matin, en raison des fortes rafales de vent qui ont balayé la région ces dernières heures. Les pompiers sont principalement intervenus pour des arbres tombés sur la chaussée, emportant parfois avec eux des câbles électriques ou des poteaux menaçant de s'effondrer. Les corps de pompiers de Theux, Welkenraedt, Verviers et La Calamine ont également été appelés ce lundi matin pour des interventions relatives à la tempête Christian.

A Verviers, les dégâts sont un peu plus importants puisqu'un arbre est tombé sur quatre véhicules, avenue de Spa.

Une dizaine d'interventions pour les pompiers d'Andenne et de Namur

Les pompiers d'Andenne et de Namur ont mené une dizaine d'interventions dans la nuit de dimanche à lundi et poursuivent leur travail lundi matin. Ils interviennent essentiellement pour des arbres couchés sur la voie publique ou sur des voitures, pour des tuiles qui tombent des toits ainsi que pour des câbles électriques arrachés. Quatre interventions sont en cours à Namur lundi à 7h30 pour des câbles électriques couchés sur la route.

Il s'agit des seules zones touchées dans l'arrondissement namurois. Les pompiers d'Eghezée, Fosses-la-Ville, Gembloux et Sambreville n'ont eu aucune intervention liée aux intempéries dans la nuit de dimanche à lundi.

Une dizaine d'interventions dans le Tournaisis

Les pompiers de Tournai sont intervenus une dizaine de fois la nuit de dimanche à lundi, à la suite des vents violents qui ont balayé le Tournaisis. On ne déplore aucun blessé. Les premières interventions ont démarré lundi vers 2h du matin. Les secouristes sont intervenus à plusieurs reprises pour des branches qui entravaient la circulation sur les autoroutes A8 et E42, essentiellement à hauteur de Blandain et de Templeuve. A la rue Chercquefosse à Tournai, la cheminée d'une habitation s'est écroulée. Personne n'a été blessé.

A la rue du Mont Garni à Froyennes (Tournai), les occupants d'une habitation ont été évacués. Les pompiers sont actuellement sur place afin de tronçonner un arbre qui menace de s'effondrer sur la maison.