Belgique

Le Service public fédéral Intérieur activera mardi à partir de 20 heures le numéro 1722, que les citoyens peuvent appeler en cas de tempête ou d'inondations.

L'Institut royal météorologique (IRM) a en effet placé l'ensemble du territoire sous code orange pour la nuit de mardi à mercredi en raison des vents violents attendus. Les personnes qui font face à des dégâts liés aux fortes rafales de vent ou aux inondations prévues par l'IRM sont priées de composer le 1722 pour joindre les pompiers, insiste le SPF Intérieur. Le 112 est en effet réservé aux situations de danger vital.

Le numéro 1722 a été mis en place le 1e août 2017 afin de désengorger le 112 quand il n'y a pas d'alerte vitale mais que l'intervention des pompiers est requise. "Si vous appelez tout de même le numéro d'urgence 112 pour une intervention non urgente des pompiers, l'opérateur ne vous aidera pas davantage et vous demandera d'appeler le 1722", prévient l'administration.

Le SPF Intérieur demande en outre aux personnes qui composent le numéro 1722 de faire preuve de patience. "Ne raccrochez pas car vous reviendrez au début de la file d'attente si vous rappelez quelques minutes plus tard. Pendant une intempérie, le nombre d'appels est important et augmente très rapidement. Les pompiers font leur possible pour intervenir aussi vite que possible mais ils ne peuvent pas être partout à la fois. Donc, si vous avez déjà appelé le 1722, ne rappelez plus pour demander quand les pompiers arriveront".

En cas d'interruption de l'appel, le SPF Intérieur conseille de ne pas rappeler immédiatement mais un peu plus tard.

L'IRM prévoit des vents de 90 à 120 km/h pour la nuit de mardi à mercredi ainsi que des averses et des orages localement, ce qui pourraient mener à des inondations. Le 1722 sera automatiquement désactivé à la fin des intempéries.


Le Bois de la Cambre et certaines voiries de la forêt de Soignes fermés aux automobilistes

Certaines routes traversant la forêt de Soignes seront inaccessibles aux automobilistes à partir de 22h00, tout comme le Bois de la Cambre, indique mardi Bruxelles Mobilité en coordination avec Bruxelles Prévention et Sécurité, les communes et les services de police concernés. L'Institut royal météorologique a en effet annoncé des vents dont la vitesse est comprise entre 80 et 120 km/h pour la nuit de mardi à mercredi. Les drèves de Lorraine, Saint-Hubert et du Haras à Uccle, ainsi que l'avenue Dubois à Hoeilaart, seront fermées à la circulation à partir de 22h00 ce mardi. Elles seront réouvertes mercredi à partir de 10h00 après le contrôle des routes et des lisières par les agents, précise Bruxelles Mobilité.

L'institut avait annoncé plus tôt dans la journée la fermeture des espaces verts (parcs, bois et forêts) en Région bruxelloise à la suite des prévisions de l'IRM, qui met l'ensemble du territoire sous code orange en raisons des vents violents prévus. Il était en outre conseillé de se tenir éloigné des arbres car des branches pourraient céder sous les bourrasques.

Le Bois de la Cambre a également été fermé au public dès midi sur décision de Khalid Zian, échevin des Espaces Verts à la Ville de Bruxelles. Les voiries qui le traversent, dont la police a la charge, seront pour leur part interdites aux automobilistes à partir de 22h00. "Dès que les conditions météorologiques le permettront, le Bois de la Cambre sera rouvert", prévient la police de la zone de Bruxelles Capitale-Ixelles. La situation sera réévaluée jeudi matin en ce qui concerne l'accès aux parcs et cimetières de la Ville de Bruxelles.

Les drèves, des allées bordées d'arbres, dépendent en effet de la police, qui condamne leur accès lorsque le vent atteint les 120 km/h. Les espaces verts sont quant à eux à la charge des communes, qui les rendent inaccessibles au grand public en cas de rafales à 80 km/h.

Les provinces de Namur et du Luxembourg en pré-alerte de crue

Plusieurs cours d'eau de la province du Luxembourg et de la province de Namur se trouvaient mardi en pré-alerte de crue, indiquait la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques wallonne (DGO3) sur son site. La Semois, la Lesse et la Meuse sont, par endroits, entrées en phase de pré-alerte de crue mardi. Globalement, le niveau des différents cours d'eau est stabilisé ou le sera dans les prochaines heures. D'autres fleuves et rivières sont en légère hausse par rapport à leur niveau habituel mais cette tendance devrait être sans conséquence.

"La vigilance reste toutefois de mise pour les prochains jours", précise la DGO3, alors que l'Institut royal météorologique a placé l'ensemble du territoire en code orange pour la nuit de mardi à mercredi et prévoit encore des précipitations abondantes. "La situation n'est pas exceptionnelle en cette période hivernale", a néanmoins précisé David Dehenauw, météorologue à l'IRM.