Belgique Ivo Poppe serait un illustre inconnu si le 18 décembre 2013, son psychiatre n’avait pas envoyé un fax au procureur du Roi de Courtrai dans lequel il mentionnait que son patient lui avait confié avoir "activement euthanasié des dizaines de personnes", en fin de vie. Parmi celles-ci, son beau-père.