Belgique

Le journaliste Christophe Deborsu a écrit un long texte sur Facebook pour expliquer les faits et partager sa culpabilité, "sa lâcheté" dans ce train entre Bruxelles et Namur.

L'animateur de RTL-TVI se trouvait dans le train lorsque deux personnes de couleur noire se sont fait contrôler à Ottignies. Ces deux jeunes gens possédaient des titres de transport valables, mais uniquement pour les moins de 26 ans.

Or, ces jeunes, bloqués par la langue, n'ont pas compris qu'ils devaient fournir une preuve d'identité pour prouver leur âge et valider la réduction. L'accompagnateur insiste: "Français, Nederlands, English ?" C'est le silence, relève le journaliste dans une longue publication postée sur Facebook. "You look older than 26", lance le contrôleur à plusieurs reprises aux deux hommes, perdus.

Le contrôleur menace alors ces deux jeunes de contacter la police s'ils ne paient pas un billet au prix plein... immédiatement. 

"Plus 7 euros de supplément, bien entendu, on est dans le train. L’un des deux s’en tire en sortant à la gare de Gembloux, sans demander son reste", poursuit Christophe Deborsu.

"L’autre paie, sans dire un mot, le regard triste à mourir, comme quelqu’un pour qui la frontière est partout : la langue, les règlements, l’hostilité de certains et la lâcheté d’autres. La mienne", conclut ainsi l'animateur rongé par la culpabilité.