Belgique

Le jury du prix Condorcet-Aron avait fixé ses choix bien avant la crise politique mais l'on ne peut s'empêcher de lire entre les lignes que les académiques et gens de médias qui le composent ont surtout voulu récompenser ce qui réunit, ce qui rapproche...

En effet, si le prix Condorcet va au duo Doulkeridis-Vanraes, c'est un autre duo hostile à l'intolérance qui reçoit le prix Aron, à savoir Tom Barman et Arno pour les concerts 01-10. Quant au prix du livre, il va à l'économiste Rudy Aernoudt pour son "Wallonie -Flandre, je t'aime moi non plus"...

Une mention spéciale aussi pour l'Atelier théâtral 8 mai de l'Athénée Léonie de Waha (Liège) alors que le jury a aussi voulu honorer la mémoire de Luna Drowart et Oulematou Niangadou, victimes d'un tueur anversois intolérant...