Belgique

HOOLIGANISME

Acquittement requis pour un Britannique

A la cour d'appel de Bruxelles, le ministère public a requis mercredi l'acquittement de Mark Forrester, ce supporter britannique condamné en première instance pour coups et blessures à policier. L'avocat général Ruys a néanmoins ajouté que, si la cour estimait les faits établis, il réclamait une peine de dix mois avec sursis pour ce qui excède la détention préventive. M.Forrester avait été arrêté à Bruxelles le 16 juin dernier pour avoir frappé un policier lors d'incidents liés à l'Euro 2000. Il fut condamné quelques jours plus tard, en vertu de la loi sur la comparution immédiate, actuellement au frigo. Il a toujours nié. Mercredi, la cour a visionné des vidéos où l'on voit effectivement M.Forrester, mais on ne le voit pas commettre des actes répréhensibles. Aucune image ne le montre portant des coups à un policier. Le ministère public a souligné que seul le témoignage d'un policier charge Mark Forrester. M.Ruys a précisé que cet officier de police a pu se tromper de personne. L'avocat général a également fait remarquer que cette affaire, vu sa complexité, n'aurait jamais dû entrer en compte pour la procédure de comparution immédiate. (BELGA)

LIÈGE

Sept ans pour Mustapha Oualhadj

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné Mustapha Oualhadj à une peine de 7 ans d'emprisonnement. Il était poursuivi pour une attaque à main armée commise à Liège en mars 2000 contre un agent de change. Plusieurs personnes avaient été prises en otage. Trois malfaiteurs avaient pris la fuite avec un butin de 13 millions (322.261,58 euros) en diverses devises. Cagoulés et armés, les malfaiteurs avaient enlevé la femme de ménage de l'agence pour s'introduire sur place et avaient attendu l'arrivée du personnel. Un des membres du personnel avait été obligé d'ouvrir le coffre-fort. Tarik Bouazza, Bruxellois, 23 ans, avait obtenu d'un policier de Forest des renseignements sur la plaque d'immatriculation d'une employée de l'agence. Il avait révélé qu'il avait accompli ce petit service pour aider une connaissance, Mustapha Oualhadj, un Bruxellois de 28 ans. Oualhadj prétendait que Bouazza l'accusait dans le but de couvrir les vrais auteurs des faits. Le président a relevé que Bouazza ignorait qu'il participait à une activité criminelle. Il a donc été acquitté. Pas Mustapha Oualhadj. (BELGA)

© La Libre Belgique 2001