Belgique L’échevine et députée liégeoise est la maman de Mael, un garçonnet souriant qui est scolarisé au lycée de Waha.

"La situation est difficile. J’ai appris comme tout le monde ce qui se passait", dit-elle. "La première notification qui m’est parvenue est qu’il y avait un tueur dans l’école. Quand on lit ça, on a peur. Je ne savais pas qu’on pouvait avoir aussi peur de sa vie."

Sur place, elle a tenté d’informer au mieux les parents qui arrivent, inquiets. Elle précise: "Les enfants vont bien. Visiblement, les petits n’ont rien vu. Ils sont encadrés. Je gère aussi l’encadrement des parents avec les autorités pour l’instant. On leur donne les informations qu’on reçoit."

Elle a posté un message sur son compte facebook quelques heures après l'attaque.