Belgique

Un jeune footballeur âgé de 15 ans, Kevin Dubois, domicilié à Blicquy (Leuze-en-Hainaut), est décédé samedi après-midi alors qu’il jouait à Lessines avec les scolaires du "Royal Géants Athois", club qu’il avait rejoint deux mois plus tôt. L’adolescent, mort sans doute d’une embolie pulmonaire, était pourtant un sportif accompli. Il entretenait une excellente hygiène de vie, courait chaque jour et n’avait jamais connu de problème de santé.

Victime d’un violent mal de tête et de nausées, il venait de demander à être remplacé et, après avoir quitté le terrain dix minutes après le début du match, il avait d’abord cru, avec son père, présent sur les lieux, à une hypoglycémie. Il avait donc bu et mangé un peu. Mais les choses se sont ensuite dramatiquement aggravées. Une pédiatre assistant à la partie qui se jouait sur le terrain lessinois est intervenue mais sans rien pouvoir faire. Même l’arrivée des secours venus de Grammont, avec tentative de réanimation pendant près de trois quarts d’heure, n’y a rien changé : Kevin est décédé le long du terrain.

C’est loin d’être la première fois qu’un tel drame se joue, de façon tout à fait imprévisible. Et il ne faut remonter qu’au 16 mars de l’an dernier pour trouver la trace du décès de Christophe Melchior, un Hannutois âgé de 30 ans. Il jouait pour le "Football Club Jauchois" contre les adversaires de l’"Alliance Huppaytoise" et, pris d’un malaise cardio-respiratoire en plein match, il avait été ranimé sur le terrain d’Orp-Jauche par des secouristes venus Jodoigne et de Tirlemont. Transporté dans un état critique à la clinique universitaire du Gasthuisberg, à Louvain, il décédait toutefois peu après son arrivée.