Belgique

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) n'est pas contre l'idée de permettre aux détenus condamnés à la prison à perpétuité et dont la perspective de libération conditionnelle est éloignée de passer de temps en temps - sous surveillance - une journée hors de la prison. Mais c'est au tribunal de l'application des peines d'en décider, a-t-il indiqué mercredi soir dans l'émission de la VRT Terzake. 

Le ministre réagissait à une proposition de l'avocat Walter Damen. "Nous devons prendre le moins de risques possibles, parce que la société ne le supporterait pas. Mais je suis enclin à dire que ces gens doivent recevoir un congé pénitentiaire s'ils y sont admissibles", a dit Koen Geens. Le tribunal de l'application des peines peut déjà autoriser des sorties.

Le ministre a également abordé la question des soins de santé en prison. En Belgique, les détenus n'ont pas d'assurance soins de santé. Le personnel médical qui intervient pour eux est payé par la justice. Depuis le 1er janvier, les internés - c'est-à-dire les détenus qui ont commis un délit mais ont été jugés irresponsables de leurs actes - disposent d'une assurance soins de santé payée par l'Inami. La justice paye uniquement le ticket modérateur. Koen Geens voudrait étendre ce système à tous les détenus, a-t-il indiqué.