Belgique

La Direction générale du transport aérien (DGTA) demande au ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), de lever l'interdiction de survol des domaines royaux de Laeken et de Ciergnon ainsi que du centre de Bruxelles, rapporte L'Echo jeudi. Le cabinet du ministre de la Mobilité François Bellot confirme avoir reçu un texte de la DGTA demandant cette levée des interdictions, justifiant sa démarche par des raisons techniques.

Mais selon des observateurs, le texte de l'administration du transport aérien cache une manœuvre politique. La demande permettrait de soulager les communes de Wemmel, Meise et de Grimbergen quitte à envoyer davantage d'avions sur Bruxelles. En raison du non-survol du domaine royal de Laeken, deux trajectoires de vol des avions vers la France et les Etats-Unis sont déplacées sur un axe passant au-dessus de Meise, Grimbergen et Wemmel. Une initiative parlementaire similaire avait été lancée en 2012, par le député Bert Wollants (N-VA) et d'autres élus nationalistes.

Le cabinet Bellot se dissocie du texte de la DGTA. "Il existe bien un texte qui va dans ce sens, mais nous n'en sommes pas demandeurs. Nous sommes en attente d'une explication de l'administration sur une telle démarche, mais nous ne tiendrons pas compte de ce texte".