Belgique

Décidément, la direction de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) semble incapable d’apaiser les tensions qui règnent entre elle et une partie significative de son personnel. On savait déjà qu’un audit portant initialement sur la communication de l’AFCN avait dévié vers des conclusions pointant les dysfonctionnements du management.

"La Libre" a pu consulter les résultats d’une enquête du consultant Idewe.

Plusieurs documents épinglent les dysfonctionnements de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire. Le bureau externe qui a réalisé l’audit déplore la faiblesse de la réaction de l’agence.