Belgique Des députés N-VA et Open VLD ne semblent pas avoir très à cœur de défendre et soutenir ce secteur en crise.

En novembre, Fedagrim, l’association belge des vendeurs de machines et hangars agricoles, présentait son Pacte agricole, une stratégie en dix mesures pour rendre l’agriculture "équitable et rentable" en Belgique. Le secteur agricole traverse en effet une crise sévère depuis de longues années. Parmi ces propositions, on trouve une meilleure pension pour les agriculteurs, la création d’un observatoire des prix agricoles, d’une banque des terres pour en faciliter l’accès et d’un label de qualité pour les produits belges.

Ce Pacte, Fedagrim l’a présenté ces derniers mois aux ministres régionaux de l’Agriculture, la Flamande Joke Schauvlieghe (CD&V) et le Wallon René Collin (CDH), dans l’espoir que les pouvoirs publics le concrétisent. Selon Johan Colpaert, le patron de Fedagrim, René Collin a accueilli les propositions "avec enthousiasme et il y avait une volonté de poursuivre la coopération".

Un certain silence parlementaire

Au Nord du pays, par contre, "les réactions étaient plus mitigées". (...)