Belgique

L'avocat Bruno Dayez a posté le courrier ce lundi après en avoir adapté le contenu, suite à la polémique, rapporte la DH.

Avant même sa réception par les victimes et les familles des victimes, la lettre de Marc Dutroux, rédigée par son conseil, Maître Bruno Dayez, a déjà fait couler beaucoup d'encre. 

De nombreuses parties civiles ont déjà réagi fin de semaine dernière au contenu de cette lettre. Un contenu dévoilé par l'avocat Bruno Dayez à plusieurs journalistes. Et pourtant, c'est ce même avocat qui nous annonce aujourd'hui avoir adapté le contenu de la lettre avant de la poster dans la journée de ce lundi. 

"J'ai rajouté un paragraphe dans lequel je leur exprime mon regret de voir le contenu de cette lettre dévoilée et ainsi commenté avant même sa réception. Je leur explique que je regrette leur appréhension par rapport au contenu de cette lettre", précise Bruno Dayez.

Sur la réaction de Gino Russo, le papa de Mélissa, qui soupçonne l'avocat d'avoir reporté l'envoi de cette lettre de trois mois, pour ne pas tomber en plein cœur de l'affaire de la tuerie de Liège (où la polémique enflait sur les congés pénitentiaires dont bénéficiait justement l'auteur, Benjamin Herman), l'avocat Bruno Dayez répond que son retard n'y est "nullement lié". "C'est totalement faux de penser cela, c'est juste que j'ai commencé à réellement rédiger cette lettre à partir du moment où j'étais en accord avec moi-même et avec mon client".

Le fameux courrier devrait donc arriver dans les boîtes aux lettres des avocats des parties civiles, si ce n'est dans celles des victimes directement (pour celles qui ne sont pas représentées), ce mercredi au plus tard.