Belgique

L’histoire est anecdotique, mais cocasse. Dans un projet de décret remis au parlement de la Communauté française, l’écriture inclusive a fait son apparition avant de se rétracter quelques lignes plus loin. Pour rappel, l’écriture inclusive est l’ensemble des attentions graphiques et syntaxiques qui permet de représenter dans la langue aussi bien le sexe masculin que le sexe féminin. 

L’emploi d’un point milieu permet ainsi, dans le projet de décret, de parler "du brevet d’infirmier·ère hospitalier·ère". Inutile de rappeler que l’emploi d’une telle écriture fait polémique. Mais sa présence dans un document du parlement voudrait-elle dire que la Communauté a tranché en sa faveur ? 

Apparemment non, nous glisse-t-on. Il s’agirait simplement de l’initiative zélée du rédacteur (ou de la rédactrice) du décret. Cette initiative serait passée entre les mailles du filet. Notons d’ailleurs que, dans le décret, elle a déjà disparu une page plus loin. Est-ce parce qu’il ou elle aurait compris que, dans la langue française, le genre d’un mot n’a rien à voir avec le sexe de ce qu’il désigne ?