Belgique

Les universités et hautes écoles de Belgique ont rapidement réagi à l’arrivée conséquente de réfugiés fuyant les conflits au Proche-Orient. Dès l’année dernière, les projets se sont multipliés, tant en Wallonie qu’à Bruxelles.

Le coup de pouce qui est proposé aux candidats réfugiés ou demandeurs d’asile consiste, la plupart du temps, à proposer des cours de français langue étrangère (FLE) l’année qui précède leur inscription. Les réfugiés peuvent également avoir accès, comme élève libre, à divers cours donnés dans plusieurs universités et hautes écoles du pays. Cela leur permet de se familiariser avec la langue française ainsi que d’apprendre les termes spécifiques à la branche de leur choix.