Belgique

L'évêque de Bruges Jozef De Kesel a suspendu le prêtre M.D., qui est suspecté d'avoir commis des abus sexuels pendant les années 80, a annoncé l'évêché vendredi. 

La décision a été prise parce que le prêtre n'a pas respecté son interdiction de quitter la Belgique pendant sa suspension provisoire et est parti au Brésil. Deux plaintes pour abus sexuels ont été déposées en 2011 à l'encontre du prêtre. Ce dernier, qui travaillait au Brésil depuis de nombreuses années, avait été rappelé en Belgique. Mais comme les faits avaient été jugés prescrits par le parquet, l'évêché avait suivi l'avis judiciaire et le prêtre était reparti au Brésil.

Toutefois, confronté à d'autres affaires d'abus sexuels au sein de l'Eglise, Jozef De Kesel avait une nouvelle fois rappelé en Belgique le prêtre à la fin de l'année dernière. Il l'avait alors suspendu provisoirement le temps d'étudier de manière plus approfondie l'affaire.

"Sur base de toutes les informations contenues dans le dossier et du rapport de Fides (Forensisch Initiatief voor Deviante Seksualiteit), le point de contact a conseillé à l'évêque de ne pas le laisser repartir au Brésil. L'évêque De Kesel a suivi ce conseil et a clairement fait savoir au prêtre impliqué qu'il serait suspendu de son sacerdoce en cas de retour au Brésil, ce qui revient à une interdiction d'accomplir ses tâches de prêtre", ajoute l'évêché.

M.D. n'a pas respecté cette interdiction et est bien retourné au Brésil. Sa suspension est donc devenue effective.