Belgique

Roger Vangheluwe, ancien évêque de Bruges, a annoncé qu'il quittait la communauté de Westvleteren, dans une lettre lue samedi, à Malines, par Jürgen Mettepenningen, porte-parole de la Conférence épiscopale.

L'ex-évêque a remercié la communauté et son Père Abbé pour leur hospitalité au cours de ces derniers mois. "Je continuerai dans la discrétion à réfléchir à ma vie et à mon avenir, et ce dès aujourd'hui dans un autre lieu, hors du diocèse de Bruges", indique dans sa lettre Roger Vangheluwe. L'ex-évêque de Bruges a, une nouvelle fois, exprimé ses regrets et présenté à nouveau ses excuses à sa victime, à sa famille, et à "toute l'Eglise".

"Le 23 avril j'ai démissionné de ma charge d'évêque de Bruges. J'ai dit à ce moment combien je regrettais amèrement ce que j'avais fait dans le passé (...). Je le fais une nouvelle fois par le biais de ce communiqué. Depuis mes regrets n'ont fait qu'augmenter, maintenant que je vois tout le mal occasionné par mes actes", a-t-il écrit.

"Beaucoup (de personnes), dont le cardinal Danneels, ont été entraînées dans une spirale de chagrin et de détresse. Je tiens une fois encore à reconnaître ma culpabilité et à demander pardon à notre Eglise, à la société ainsi qu'à tous ceux qui sont marqués par la souffrance", a-t-il ajouté.

Jürgen Mettepenningen a indiqué que l'ex-évêque l'avait chargé de lire sa lettre en tant que porte-parole de la Conférence épiscopale de Belgique. "Je ne suis pas le porte-parole de Roger Vangheluwe", a précisé M. Mettepenningen.