Belgique

L’Exécutif est le représentant de l’islam auprès de l’Etat. Chargé de l’organisation du culte, il n’a pas de compétence théologique. C’est pourquoi il est accompagné du Conseil des théologiens. Depuis sa mise en place en 1998, l’Exécutif est miné par les conflits. Beaucoup le jugent peu représentatif des musulmans.

Une nouvelle tête ?

(...)