Belgique

Le gouvernement désignera jeudi Frank Hardeman à la tête de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), écrit De Morgen mercredi soir. Celui-ci est actuellement directeur général adjoint du Centre d'étude nucléaire (CEN) à Mol. Le patron actuel de l'AFCN, Jan Bens, part fin avril à la pension. Frank Hardeman est sorti premier de la procédure de sélection. Le gouvernement suivra ce choix, indique le quotidien.

Le nouveau patron du gendarme nucléaire, ingénieur de formation, a commencé sa carrière à l'Institut scientifique de physique nucléaire de la KU Leuven. Il travaille au CEN depuis 1990, où il a gravi les échelons.

Ce qui est remarquable, c'est que Frank Hardeman n'a pas de passé chez Electrabel. Ses prédécesseurs, Jan Bens et Willy De Roovere, y avaient passé de nombreuses années. Et leur position en tant que gendarme indépendant des centrales nucléaires belges avait dès lors régulièrement été questionnée.

Frank Hardeman sera confronté, durant son mandat de six ans, à des défis difficiles. La fermeture et le démantèlement des centrales nucléaires, d'ici 2025, devront être préparés durant les prochaines années et l'AFCN jouera un rôle-clé en la matière.