L'interdiction du port de la burqa à la Une de la presse européenne

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

L'interdiction du port de la burqa et du niqab dans l'espace public, votée à l'unanimité mercredi en Commission de l'Intérieur de la Chambre, faisait la Une jeudi de nombreux journaux européens qui, sans prendre position sur le fond de la question, notent que le port du voile intégral demeure un phénomène marginal sous nos cieux et répond plutôt à des préoccupations humanistes et sécuritaires. Et de rappeler ainsi, à l'instar des quotidiens britanniques Times et Telegraph, le procès qui se déroule actuellement à charge de Malika El Aroud devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

Un certain nombre d'observateurs craignent cependant que cette décision ne marginalise encore un peu plus ces femmes et que les fondements légaux sur lesquels s'appuie la nouvelle législation ne soient attaqués devant les juridictions administratives tant belges qu'européennes pour entrave à la liberté religieuse, même si certaines communes belges interdisent déjà le port de la burqa, explique le Financial Times. Nombre de journaux comme Le Figaro rappellent à cet effet la recommandation du Conseil constitutionnel français qui s'était prononcé en début de semaine contre une interdiction totale du port de la burqa.

Plusieurs quotidiens lient aussi le vote de cette disposition au débat entourant le port du foulard dans les écoles, et de citer le cas récent d'une enseignante voilée interdite d'enseigner à Charleroi, mais soulignent également que la situation peut se révéler contrastée et de rappeler, comme le fait le New York Times, la prestation de serment de Mahinur Ozdemir au parlement bruxellois.

Publicité clickBoxBanner