L'islam belge en débat à Maredsous

Christian laporte Publié le - Mis à jour le

Belgique

éclairage

La grande majorité des musulmans de nos régions, en particulier, et un grand nombre de musulmans, en général, peuvent parfaitement faire la distinction entre leurs convictions religieuses et les valeurs de nos sociétés démocratiques. Et on peut donc parier sur une coexistence harmonieuse entre cet islam-là et les autres courants religieux ou philosophiques. L'assertion qui sous-tend l'érection d'une Belgique vraiment interculturelle sera au coeur d'un dialogue qui s'annonce passionnant ce samedi 17 novembre à l'abbaye de Maredsous.

A sa base ? Chemsi Cheref-Khan qui dirige l'Institut européen d'humanisme musulman (et qui est donc un laïque d'origine musulmane) et le groupe 8/10, un groupe de réflexion chrétien autour du frère Ferdinand Poswick de l'abbaye de Maredsous. Deux hommes d'ouverture et de bonne volonté qui ont la conviction que le mieux vivre ensemble passe aussi par une libération de la pensée musulmane comme il y a eu celle de la pensée chrétienne dans une société laïque...

Pour le frère Poswick : "L'interpellation est certes délicate mais on devait avoir l'audace de la lan cer dans un environnement comme le nôtre." Ce qu'approuve Chemsi Cheref-Khan : "On doit libérer la pensée mais aussi la parole musulmane chez nous en Belgique" ...

Le choix des orateurs du colloque particulièrement original de samedi - en raison du statut personnel des organisateurs - confirme cette volonté commune : plutôt que de donner la parole à des théologiens musulmans qui viendraient répéter les grands préceptes de l'islam et ne créeraient pas nécessairement les conditions d'un rapprochement, les organisateurs de "Quel islam pour aujourd'hui" (qui bénéficie aussi du soutien de "La pensée et les hommes" et du collectif "Pour un islam d'ouverture") partent plutôt d'une interrogation très concrète : "Où doit se situer la place du droit musulman dans un Etat comme la Belgique ?"

Il ne fait pas de doute comme l'a montré Leïla Babès qu'il faut "distinguer loi divine et loi des hommes et ne pas nécessairement s'arrêter à la façon dont ceux-ci ont traduit et instrumentalisé le message du Coran" .

"C'est pourquoi , poursuivent nos interlocuteurs, on ne va pas parler de théologie mais de la vie quotidienne des musulmans de chez nous et voir comment ils peuvent être de bons citoyens."

En filigrane se posera bien évidemment la question de l'"inculturation" de l'islam dans un environnement où l'on sépare religion et Etat. D'où le choix d'orateurs comme Rachid Benzine, Olivier Abdessalam Ralet, Fatoumata Sidibe et Ali Daddy pour les musulmans et le P. Lacunzo-Balda du Pisai (Rome) pour les chrétiens.

Une certitude : la rencontre vise à permettre une meilleure connaissance de l'islam ouvert belge par une majorité de nos compatriotes.

Non sans se rappeler comme on le fait volontiers à Maredsous que "les musulmans sont aussi des fils d'Abraham"...

Christian laporte

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    Accident dramatique à Beloeil: Andrew Demarlier dans un état grave

    Ce lundi, la DH annonçait que le pronostic vital du jeune Andrew Demarlier était engagé. Une opération au niveau du crâne avait dû être réalisée. Les cervicales étaient aussi touchées après l'accident. Elle n'a pas survécu La mère enceinte de huit ...

  2. 2
    Le retour des frères Maâche, ces malfaiteurs qui faisaient trembler le tout-Bruxelles

    C’est, en quelque sorte, les frères Dalton à la sauce belge, même si, en réalité, ils sont Français. A eux quatre, Mohamed, Hassan, Baghdad et Karim Maâche totalisent des dizaines d’années de prison, au point qu’une de leurs sœurs aurait dit que ...

  3. 3
    Exclusif
    Yvan Mayeur: "C'est un assassinat politique! Il y a eu une volonté de m’éliminer" (VIDEO)

    L’ancien bourgmestre de Bruxelles sort du silence. Il parle de l’argent, des jours sombres, de l’avenir… Entretien-confession.

  4. 4
    Chimay: une fillette meurt étouffée par ses reflux gastriques, son père retrouvé mort après une overdose

    Une fillette de 7 ans a été retrouvée morte dans son lit, jeudi dernier, à Chimay. Elle s'est étouffée avec ses reflux gastriques. Ce dimanche, le père est décédé des suites d'une overdose. Pour l'heure, on ignore si cette surconsommation de ...

  5. 5
    Vidéo
    "On ne part pas en guerre avec des fils à maman": la presse anglo-saxonne impitoyable avec l'armée belge

    La Défense étudie un projet pour permettre aux militaires de pouvoir toujours participer à la vie civile.

cover-ci

Cover-PM