L'islam belge en débat à Maredsous

Christian laporte Publié le - Mis à jour le

Belgique

éclairage

La grande majorité des musulmans de nos régions, en particulier, et un grand nombre de musulmans, en général, peuvent parfaitement faire la distinction entre leurs convictions religieuses et les valeurs de nos sociétés démocratiques. Et on peut donc parier sur une coexistence harmonieuse entre cet islam-là et les autres courants religieux ou philosophiques. L'assertion qui sous-tend l'érection d'une Belgique vraiment interculturelle sera au coeur d'un dialogue qui s'annonce passionnant ce samedi 17 novembre à l'abbaye de Maredsous.

A sa base ? Chemsi Cheref-Khan qui dirige l'Institut européen d'humanisme musulman (et qui est donc un laïque d'origine musulmane) et le groupe 8/10, un groupe de réflexion chrétien autour du frère Ferdinand Poswick de l'abbaye de Maredsous. Deux hommes d'ouverture et de bonne volonté qui ont la conviction que le mieux vivre ensemble passe aussi par une libération de la pensée musulmane comme il y a eu celle de la pensée chrétienne dans une société laïque...

Pour le frère Poswick : "L'interpellation est certes délicate mais on devait avoir l'audace de la lan cer dans un environnement comme le nôtre." Ce qu'approuve Chemsi Cheref-Khan : "On doit libérer la pensée mais aussi la parole musulmane chez nous en Belgique" ...

Le choix des orateurs du colloque particulièrement original de samedi - en raison du statut personnel des organisateurs - confirme cette volonté commune : plutôt que de donner la parole à des théologiens musulmans qui viendraient répéter les grands préceptes de l'islam et ne créeraient pas nécessairement les conditions d'un rapprochement, les organisateurs de "Quel islam pour aujourd'hui" (qui bénéficie aussi du soutien de "La pensée et les hommes" et du collectif "Pour un islam d'ouverture") partent plutôt d'une interrogation très concrète : "Où doit se situer la place du droit musulman dans un Etat comme la Belgique ?"

Il ne fait pas de doute comme l'a montré Leïla Babès qu'il faut "distinguer loi divine et loi des hommes et ne pas nécessairement s'arrêter à la façon dont ceux-ci ont traduit et instrumentalisé le message du Coran" .

"C'est pourquoi , poursuivent nos interlocuteurs, on ne va pas parler de théologie mais de la vie quotidienne des musulmans de chez nous et voir comment ils peuvent être de bons citoyens."

En filigrane se posera bien évidemment la question de l'"inculturation" de l'islam dans un environnement où l'on sépare religion et Etat. D'où le choix d'orateurs comme Rachid Benzine, Olivier Abdessalam Ralet, Fatoumata Sidibe et Ali Daddy pour les musulmans et le P. Lacunzo-Balda du Pisai (Rome) pour les chrétiens.

Une certitude : la rencontre vise à permettre une meilleure connaissance de l'islam ouvert belge par une majorité de nos compatriotes.

Non sans se rappeler comme on le fait volontiers à Maredsous que "les musulmans sont aussi des fils d'Abraham"...

Christian laporte

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Exclusif
    "L’anglais sera bientôt la première langue de Belgique"

    Le professeur Philippe Van Parijs: " Au nom de leur dignité et de leur culture, les tenants du mouvement flamand considéraient que le flamand, comme on l’appelait à l’époque, devait être mis sur un pied d’égalité avec le français. Cela est ...

  2. 2
    Voici l'épreuve du CEB, que près de 170 000 élèves ont passée ce vendredi

    Un peu plus de 168.000 d'élèves en Fédération Wallonie-Bruxelles ont entamé vendredi la désormais traditionnelle série d'"épreuves certificatives externes". Ces épreuves, mieux connues sous le nom de CEB pour les 6e primaires, CE1D pour les élèves ...

  3. 3
    Le parquet de Bruxelles conclut que Maurane est bien décédée de cause accidentelle

    Le parquet de Bruxelles indique avoir clôturé, ce jeudi, l'enquête au sujet du décès de la chanteuse Maurane, Claudine Luypaerts de son vrai nom. Le dossier a été classé sans suite pour absence d'infraction, précise-t-il. Aucune intervention de ...

  4. 4
    Un terroriste qui projetait de frapper des supporters de foot ou tirer dans le Carré à Liège a été déchu de sa nationalité belge

    La loi, votée après le démantèlement de la cellule Verviers, s’applique pour la première fois. Elle vise Enis Sulejmani, un Belge de 22 ans d'origine serbe qui était en contact avec le Verviétois Tarek Jadaoun, condamné récemment à la peine de mort ...

  5. 5
    Vidéo
    Débordés de travail, les directeurs d’école crient au secours

    C’est un " cri d’alarme" d’une ampleur inédite que lancent ce lundi dans "La Libre" plus de 400 directeurs de l’enseignement libre catholique de Bruxelles et de toutes les provinces. Tous, ils dénoncent dans une lettre ouverte la " charge ...

cover-ci

Cover-PM