L'islam belge en débat à Maredsous

Christian laporte Publié le - Mis à jour le

Belgique

éclairage

La grande majorité des musulmans de nos régions, en particulier, et un grand nombre de musulmans, en général, peuvent parfaitement faire la distinction entre leurs convictions religieuses et les valeurs de nos sociétés démocratiques. Et on peut donc parier sur une coexistence harmonieuse entre cet islam-là et les autres courants religieux ou philosophiques. L'assertion qui sous-tend l'érection d'une Belgique vraiment interculturelle sera au coeur d'un dialogue qui s'annonce passionnant ce samedi 17 novembre à l'abbaye de Maredsous.

A sa base ? Chemsi Cheref-Khan qui dirige l'Institut européen d'humanisme musulman (et qui est donc un laïque d'origine musulmane) et le groupe 8/10, un groupe de réflexion chrétien autour du frère Ferdinand Poswick de l'abbaye de Maredsous. Deux hommes d'ouverture et de bonne volonté qui ont la conviction que le mieux vivre ensemble passe aussi par une libération de la pensée musulmane comme il y a eu celle de la pensée chrétienne dans une société laïque...

Pour le frère Poswick : "L'interpellation est certes délicate mais on devait avoir l'audace de la lan cer dans un environnement comme le nôtre." Ce qu'approuve Chemsi Cheref-Khan : "On doit libérer la pensée mais aussi la parole musulmane chez nous en Belgique" ...

Le choix des orateurs du colloque particulièrement original de samedi - en raison du statut personnel des organisateurs - confirme cette volonté commune : plutôt que de donner la parole à des théologiens musulmans qui viendraient répéter les grands préceptes de l'islam et ne créeraient pas nécessairement les conditions d'un rapprochement, les organisateurs de "Quel islam pour aujourd'hui" (qui bénéficie aussi du soutien de "La pensée et les hommes" et du collectif "Pour un islam d'ouverture") partent plutôt d'une interrogation très concrète : "Où doit se situer la place du droit musulman dans un Etat comme la Belgique ?"

Il ne fait pas de doute comme l'a montré Leïla Babès qu'il faut "distinguer loi divine et loi des hommes et ne pas nécessairement s'arrêter à la façon dont ceux-ci ont traduit et instrumentalisé le message du Coran" .

"C'est pourquoi , poursuivent nos interlocuteurs, on ne va pas parler de théologie mais de la vie quotidienne des musulmans de chez nous et voir comment ils peuvent être de bons citoyens."

En filigrane se posera bien évidemment la question de l'"inculturation" de l'islam dans un environnement où l'on sépare religion et Etat. D'où le choix d'orateurs comme Rachid Benzine, Olivier Abdessalam Ralet, Fatoumata Sidibe et Ali Daddy pour les musulmans et le P. Lacunzo-Balda du Pisai (Rome) pour les chrétiens.

Une certitude : la rencontre vise à permettre une meilleure connaissance de l'islam ouvert belge par une majorité de nos compatriotes.

Non sans se rappeler comme on le fait volontiers à Maredsous que "les musulmans sont aussi des fils d'Abraham"...

Christian laporte

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Jackpot belge à l'EuroMillions : la gagnante est bruxelloise et... pensait n'avoir que 4 numéros corrects !

    La dame âgée de plus de 55 ans est passionnée de football et rêve de voyager au Mexique

  2. 2
    Inédit dans l'histoire de l'UE : l'Espagne lève ses liens diplomatiques avec la Flandre

    Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a qualifié la levée par l'Espagne des liens diplomatiques avec la Flandre d'"acte très inamical", inédit dans l'histoire de l'Union européenne. Le ministre-président N-VA entend 'convoquer' l'ambassadeur ...

  3. 3
    Geen commentaar : les Flamands se ruent vers les quartiers hype de Bruxelles

    Le titre "Bruzz" a été choisi comme ont été choisis les noms Bozar, Kiosk et Kanal : pour se démarquer d’une appartenance culturelle trop exclusive. L’émancipation de la Région bruxelloise a fait émerger une sorte de novlangue, empruntant des sons ...

  4. 4
    Incident diplomatique : Reynders n'a pas l'intention de rappeler l'ambassadeur d'Espagne à l'ordre, comme le lui a demandé Bourgeois

    Le ministre-président flamand, Geert Bourgeois, a annoncé mercredi avoir demandé au ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, de rappeler à l'ordre l'ambassadeur d'Espagne en Belgique à propos de la décision de Madrid de lever le statut ...

  5. 5
    Divorcés, mariés, cohabitants, séparés, veufs: voici la photographie précise de l’état civil des Belges (INFOGRAPHIE)

    Le nombre de célibataires croît, celui des personnes mariées stagne. Photographie de l’état civil d’une population.

    Contrairement à certaines idées reçues, le nombre de divorces n’augmente pas en Belgique. 45.365 personnes ont été ...

cover-ci

Cover-PM

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6