Belgique

Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld), la présidente de la commission Infrastructures à la Chambre, souhaite que la commande belge de trains Fyra soit suspendue. La compagnie néerlandaise des chemins de fer, Nederlandse Spoorwegen (NS), a fait savoir samedi qu'elle suspendait l'achat de nouveaux trains. La compagnie néerlandaise avait commandé 16 Fyra, dont neuf ont déjà été livrés. Confrontée à de nombreux problèmes sur ces trains, elle a décidé de suspendre la commande et engagera également la responsabilité du fabricant pour les manquements constatés au niveau du matériel fourni.

Pour Sabien Lahaye-Battheu, la SNCB doit suivre l'exemple de son homologue néerlandaise et suspendre sa commande de 3 Fyra. Des réunions sur ce point sont prévues ce week-end et lundi. "La sécurité prime. Nous devons suivre l'exemple de NS".

D'après Mme Lahaye-Battheu, c'est d'abord aux Néerlandais de prendre les mesures nécessaires. "Les trains qui ne peuvent pour l'instant plus rouler leur appartiennent. L'entretien des véhicules actuels sont de leur responsabilité", insiste-t-elle.

La commission Infrastructures se penchera sur cette problématique prochainement, en collaboration avec le parlement néerlandais.

La réunion est prévue pour le lundi 28 janvier. Des organisations de consommateurs seront notamment invitées à s'exprimer.

La compagnie néerlandaise des chemins de fer, Nederlandse Spoorwegen (NS), va momentanément suspendre l'achat des nouveaux trains à grande vitesse Fyra, a-t-on appris samedi.

Elle engagera également la responsabilité civile du fabriquant pour les nombreux problèmes causés.

La compagnie néerlandaise a commandé 16 trains à grande vitesse Fyra, parmi lesquels 9 lui ont déjà été livrés. Chaque train coûte environ 20 millions d'euros.

"Nous voulons que nos voyageurs puissent compter sur un service stable, fiable et de qualité entre Bruxelles et Amsterdam. Les problèmes de démarrage combinés aux risques de sécurité engendrés par les dégâts causés par le gel démontrent que le Fyra-V250 ne satisfait pas, pour le moment, aux accords conclus avec le fabriquant", a indiqué le directeur des chemins de fer néerlandais, Bert Meerstadt.

Depuis son entrée en service, début décembre, le Fyra accuse de nombreux retards et annulations. Les problèmes ont atteint leur paroxysme vendredi. La Belgique a émis une interdiction de circulation, après qu'un capot de locomotive Fyra a été retrouvé sur les voies. Cet incident fait suite aux mauvaises conditions climatiques.

Le Fyra interdit jusqu'à nouvel ordre

Nouveau coup dur pour le Fyra, le train à grande vitesse qui relie Bruxelles à Amsterdam. Selon nos informations, le Service de Sécurité et d'Interopérabilité des Chemins de Fer (SSCIF), l'autorité chargée du contrôle de la sécurité ferroviaire en Belgique, vient d'interdire la circulation des Fyra jusqu'à nouvel ordre. La raison : on a retrouvé un capot d'une locomotive Fyra sur les voies... Suite à ce nouvel incident, la décision du SSCIF est tombée ce vendredi.

La SNCB, qui exploite les Fyra conjointement avec les Néerlandais, va devoir proposer un plan d'actions au SSCIF afin de régler le plus vite possible les problèmes en série que connaît le train à grande vitesse (portes peu fiables, nombreux retards, suppression de train, etc.).

En attendant ces éventuelles solutions et garanties de sécurité, plus aucun Fyra ne pourra circuler sur les voies.