Belgique

Ce n’est pas (tout à fait) une "première" puisqu’en 1979, une toute petite délégation locale s’était rendue dans la Ville-Lumière pour marquer la présence d’un bateau aux couleurs d’Ottignies/Louvain-la-Neuve au tour de France à la voile. Mais c’est bien la toute première fois qu’une importante délégation de la ville d’Ottignies et de l’Université catholique de Louvain-la-Neuve mettra le cap sur Paris du 5 au 7 avril prochain pour y présenter ses atouts et jeter les bases de coopérations fructueuses tant sur le plan économique qu’académique ou culturel.

Bien plus qu’un jumelage, ce sera une manière pour la ville universitaire du Brabant wallon de s’inscrire dans le paysage parisien et, plus encore, français.

L’occasion ? Le 40e anniversaire de Louvain-la-Neuve que la ville comme l’Alma Mater entendent marquer de manière positive avec la capitale française, et cela aussi bien d’un point de vue belge que français puisque de part et d’autre il y a une volonté de tisser des liens durables.

Mardi, au cours d’une rencontre avec la presse au Cercle du Lac à LLN, les échevins Cédric du Monceau et David Da Camara, pour la ville, et Benoît Macq, le pro-recteur pour le service à la société pour l’Université catholique de Louvain ont présenté les grandes lignes d’un programme de rencontres qui se dérouleront principalement à l’hôtel de la Communauté Wallonie-Bruxelles au boulevard Saint-Germain qui sera mis pour la circonstance à la disposition des forces vives ottinto-néolouvaniostes par le délégué Jean-Pol Baras. Pour le reste, Cédric du Monceau joue un rôle non négligeable dans l’opération, ayant lui-même passé dix ans dans la capitale française à la tête du World Wildlife Fund ce qui, avec le bagout qu’on lui connaît, lui a permis de compléter considérablement son carnet d’adresses

Très concrètement, le projet de la ville nouvelle sera mis en exergue au cours d’un colloque international auquel les villes de Paris et d’Ottignies-LLN seront parties prenantes, la seconde amenant dans ses bagages une présentation de Louvain-la-Neuve mais aussi une exposition sur la naissance et le développement urbanistique de LLN créée pour l’occasion par Françoise Hiraux du service des Archives de l’UCL avec l’appui de la famille Woitrin. Mais le monde économique brabançon wallon sera aussi de la partie avec notamment le Pr Philippe de Woot comme orateur et aussi l’UCL qui pour la circonstance réunira ses "Alumni", ses anciens avec en guest star, le Pr Lengelé qui a développé la technologie de greffe du visage. Mais au cours des trois jours, la culture occupera aussi une belle place avec des accents sur les arts plastiques, la musique et la littérature.

Rens. : dominique.bleeckx@olln.be