Belgique

Les premiers cyclistes du Gordel se sont élancés dimanche vers 7 heures du matin pour la 27e édition de cette randonnée autour de Bruxelles destinée à affirmer le caractère flamand de la périphérie. Cette organisation du Bloso, l'équivalent flamand de l'ADEPS, est également un des plus importants événements sportifs et familiaux de Flandre, qui attire d'année en année plusieurs dizaines de milliers de participants.

Partant de Rhode-Saint-Genèse, Dilbeek, Overijse et Zaventem, les cyclistes et randonneurs du Gordel ("ceinture" en néerlandais) ont le choix entre 10 parcours pédestres et 13 circuits cyclistes, des itinéraires qui vont des paisibles 7 km de la "balade du Livre de la jungle" de Dilbeek aux 140 km du "Gordel des cyclotouristes".

Le beau temps annoncé devrait permettre de battre l'affluence de l'an dernier, où la pluie avait limité à 70.319 le nombre de participants. Il y a deux ans, sous le soleil, 102.000 personnes avaient parcouru le Gordel. On s'attend également à ce que l'influence des actuelles tensions communautaires se fasse ressentir plus qu'à l'habitude.

Des mandataires publics flamands de la périphérie ont notamment annoncé une manifestation pour la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Quant aux organisateurs, ils craignent essentiellement une recrudescence des actions de sabotage, telles que des clous jetés sur la chaussée ou le déplacement de panneaux signalétiques.

Une dizaine de bourgmestres et d'élus de communes de la périphérie bruxelloise, vêtus d'un t-shirt jaune réclamant la scission "immédiate" des arrondissements judiciaire et électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde, se sont élancés dimanche à 9h30 en vélo sur le parcours du Gordel.

A leur départ de Zaventem, ils ont répété ce qu'ils avaient déjà déclaré vendredi dans un communiqué, à savoir qu'à leurs yeux la scission de BHV n'est pas qu'un symbole mais renvoie à la vie de tous les jours ainsi qu'au respect de leur région linguistique. Parmi les bourgmestres participant à l'action, on relevait la présence de Michel Doomst (Gooik), Willy Dewaele (Lennik) et Johan Sauwens (Bilzen).