Belgique

La Chambre a adopté jeudi par 95 oui, 18 non (VB) et 7 abstentions (LDD et N-VA) la proposition de résolution "demandant au gouvernement belge de condamner les propos inacceptables du pape lors de son voyage en Afrique, et de protester officiellement auprès du Saint-Siège".

La résolution demande au gouvernement de protester par la voie "officielle et diplomatique", via l'ambassadeur auprès du Saint-Siège, contre les propos tenus par le pape Benoît XVI lors d'un récent voyage en Afrique. Elle considère que "ces propos portent atteinte aux engagements de la communauté scientifique en vue de prévenir et de lutter contre la propagation du SIDA, notamment via des moyens de prévention dont l'efficacité est scientifiquement reconnue".

Le texte original de la résolution initiée par Xavier Baeselen (MR) et Denis Ducarme (MR) a été quelque peu adouci dans sa terminologie lors des discussions en commission, ce qui a permis de rallier le cdH et le CD&V aux votes favorables. C'est ainsi qu'elle ne parle plus de "propos dangereux et irresponsables" du pape mais de "propos inacceptables" du pape.

Dans les couloirs du parlement, les députés faisaient valoir qu'en votant ce texte, la Belgique est le premier pays à protester officiellement contre les propos du pape. Les débats en séance plénière sur ce texte ont encore été très longs malgré le fait qu'il l'avaient déjà été en Commission.