Belgique

L'Etat belge a déposé lundi une requête en annulation devant le Tribunal de première instance à Luxembourg contre une recommandation de la Commission européenne en vue de renforcer la protection des joueurs sur le marché des jeux d'argent et de hasard en ligne, qui pourrait déboucher sur une directive. Selon la Belgique, le texte louperait son but tout en conduisant à détricoter notre modèle de régulation, régulièrement cité en exemple en Europe, lit-on vendredi dans L'Echo et De Tijd. La Belgique est ainsi l'un des seuls pays à avoir osé instaurer une liste noire des opérateurs non agréés.

Notre pays craint que le modèle belge ne disparaisse et qu'à l'avenir, on ne puisse plus faire dépendre l'octroi d'une licence en ligne de l'existence préalable d'une licence "en dur" et de l'établissement d'un serveur sur le territoire national.

La Belgique estime en outre que la protection des joueurs, qui reste le but ultime de ce type de dispositif, demeure une matière de compétence nationale, en vertu du principe de subsidiarité. D'autres pays pourraient emboîter le pas de la Belgique.