Belgique

La proportion d’emplois dans l’administration publique est plus élevée en Belgique que dans les pays de l’OCDE à niveau de développement économique comparable, mais les travailleurs sont moins bien rémunérés en Belgique, révèle une étude du Bureau fédéral du Plan. La Belgique est la seule à noter une progression de l’emploi et de l’ensemble des rémunérations dans l’administration publique entre 1995 et 2006.

La moyenne des pays de l’OCDE à niveau de développement économique comparable a enregistré une baisse dans les deux cas.

Le total des rémunérations des services d’administration "pure" (l’administration publique au sens strict), de l’ordre de 3,9 pc du PIB en Belgique, est le plus élevé parmi les pays membres de l’OCDE à niveau de développement économique comparable, pour lesquels la moyenne s’élève à 2,5 pc du PIB en 2006. Cette position s’explique par le nombre d’emplois.

Le niveau moyen des salaires par travailleur est moins haut en Belgique qu’en moyenne.

Le taux d’emploi dans l’administration publique ne semble pas être influencé par la taille de la population du pays, note le Bureau du Plan. "En revanche, le total des rémunérations dans le secteur des administrations publiques hors enseignement et santé tend à représenter un pourcentage du PIB d’autant plus important que le degré de décentralisation du pays est élevé", conclut l’étude.

En 2007, au sein de l’administration publique au sens strict, les pouvoirs locaux comptaient 198 000 emplois, le pouvoir central en comptait 142 000, les entités fédérées 56 000 et la sécurité sociale 30 000. (Belga)