Belgique

La commune bruxelloise d'Ixelles a, à son tour, décidé d'interdire les affiches publicitaires du site de rencontres Rich meet Beautiful (RmB) incitant les étudiantes à se lier avec des hommes nantis en recherche de compagnie contre "avantages". La campagne sera dès lors de facto proscrite des campus de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) situés sur le boulevard de la Plaine à Ixelles. "Cette campagne est absolument intolérable et je me devais d'intervenir. Il y a clairement ici une incitation à la débauche. Pas question de me faire la complice de cette démarche et d'encourager qui que ce soit à la prostitution estudiantine", a déclaré dans un communiqué mardi la bourgmestre d'Ixelles, Dominique Dufourny.

Un arrêté de la bourgmestre est d'application dès aujourd'hui afin d'interdire le passage des véhicules publicitaires sur le territoire de la commune d'Ixelles. Aucune demande n'avait été introduite auprès de la commune pour pouvoir faire circuler ces camions promotionnels et donc, la police est déjà mobilisée pour intercepter les véhicules arborant la publicité en question et dresser des PV.

Plus tôt dans la journée, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, et celui de Watermael-Boitsfort, Olivier Deleuze, avaient également interdit ces publicités sur leur territoire.