Belgique

Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, dément dimanche l'existence d'un plan visant à supprimer la fonction d'accompagnateur de train. 

"Nos accompagnateurs de train jouent en rôle essentiel", affirme-t-elle, ajoutant qu'il n'y aura aucune suppression tant qu'elle sera à la tête de l'entreprise publique ferroviaire. 

Les journaux De Morgen et Het Nieuwsblad révélaient samedi matin plusieurs points figurant dans un projet en vue du futur contrat de gestion. Il y serait envisagé de travailler avec moins de contrôleurs afin d'améliorer l'efficacité. Autour des villes et dans des zones à la densité de population moyenne, les trains pourraient circuler sans personne à bord pour poinçonner les billets.

"Rien n'est plus faux et cela n'arrivera pas tant que je serai à la SNCB. C'est ce à quoi je me suis engagée il y a un an devant le parlement", écrit-elle sur sa page Facebook.

"Nos accompagnateurs jouent un rôle essentiel pour faire partir les trains en toute sécurité, pour aider et informer les clients qui les apprécient particulièrement, et aussi pour vérifier si tout le monde dispose bien d'un billet valide."

Selon Mme Dutordoir, la SNCB doit d'abord travailler "sur le fond", c'est-à-dire à des trains ponctuels et à une meilleure communication avec les voyageurs.