Belgique

C'est une expérience pour le moins inhabituelle et audacieuse que vient de mener l'UGent avec ses étudiants. Il fallait oser. Et ils ont ...osé. Laquelle? Plusieurs professeurs ont donné cours sur base d’affirmations douteuses, voire parfois totalement incorrectes et appelant - en principe - à réagir. Dans quel but ? Précisément pour tester l’esprit critique des élèves.

Dans un communiqué, l’université explique " avoir voulu voir jusqu’où il était possible d’aller avant que ceux-ci réagissent et s’opposent aux propos de leurs professeurs. Cette expérimentation, destinée à encourager les étudiants à penser de manière critique, a pour objectif de réaffirmer la philosophie de UGent : Oser penser. Car dans un monde où les fake news font partie de notre quotidien, la pensée critique est devenue primordiale".

Comment s'est déroulée l'expérience? Trois professeurs, en l'occurrence Johan Braeckman, Mirjam Knockaert en Lieven De Marez ont tout simplement donné un cours émaillé d'affirmations insolites pendant lequel les réactions des étudiants ont été filmées. Les résultats sont à découvrir dans la vidéo en tête d'article.

Des affiches dans la ville pour "Oser penser"

Parallèlement à cette expérimentation dans les amphithéâtres de l’université, des affiches aux propos tout aussi interpellants ont été collées sur les murs de la ville. Par exemples: "La pauvreté est une maladie héréditaire" ou encore "La circoncision des femmes limite les risques de MST". Des affirmations auxquelles les habitants de Gand et Courtrai ont été confrontés ces dernières semaines. " Elles ont d’ailleurs fait l’objet de vives réactions et critiques spontanées (parfois même virulentes), allant jusqu’à être vandalisées ou carrément déchirées à certains endroits, explique-t-on à l'Université de Gand. Elles sont aujourd’hui remises en contexte et utilisées par UGent dans une campagne d’affichage massive".

Les cours et les affiches aux propos douteux font partie d’une grande campagne mise en place par UGent, qui explique que l’objectif est de montrer qu’il n’est pas toujours facile d’oser donner son opinion et exprimer ses propres idées. " La société a besoin de personnes et d’institutions qui osent et peuvent contredire, sans avoir à gagner le débat, commente Rik Van de Walle, recteur de UGent . UGent est une université critique avec une voix très claire dans le débat social. Nous osons penser, c’est dans notre ADN. Nous jouons un rôle de pionnier et lançons très souvent la discussion. Nous formons nos étudiants de manière critique dans un environnement d’apprentissage et de recherche créatif, orienté vers le développement et nous plaçons volontiers notre éducation et notre recherche dans un contexte social plus large."

Avec cette campagne, UGent " réaffirme sa philosophie et montre que c’est une université moderne et ouverte qui forme des jeunes générations à adopter un esprit critique et indépendant".

© UGent
© UGent
© UGent