Belgique

Le futur quartier-général de la Défense à Evere, pour la construction duquel le gouvernement vient de donner son accord de principe, sera nettement plus compact que l'actuel, qui s'étend sur une surface de plus de 50 hectares et dont une partie sera vendue pour financer le projet, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. La surface totale actuelle du quartier Reine Elisabeth, qui abrite l'état-major de la Défense et des services annexes, face au cimetière communal de Schaerbeek, est d'environ 52,5 hectares. L'emprise visée avec le nouveau projet limite la surface à quelque 10,5 hectares, a précisé une source militaire à l'agence Belga.

Le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), avait expliqué la semaine dernière en commission de la Chambre que le nouveau bâtiment, destiné à accueillir quelque 3.000 postes de travail, aura une "empreinte au sol plus petite" - il est question, de source militaire, d'une surface plancher d'environ 60.000 m2 aménagée en zone de bureaux - et que son efficacité énergétique sera meilleure.

Cette réduction de taille va de pair avec la "vision stratégique" pour la Défense à l'horizon 2030, qui prévoit une diminution des effectifs et de la taille des états-majors de l'armée.

Le conseil des ministres a validé le 12 janvier la procédure à suivre en vue de la construction de ce nouveau QG pour la Défense.

Selon M. Vandeput, qui n'a fourni aucune donnée sur le coût envisagé du projet - mais il devra être "budgétairement neutre" et ne pas imposer de charge supplémentaire pour le budget de la Défense -, la prochaine étape sera la désignation d'une entreprise qui sera responsable de l'étude et de la réalisation de l'ensemble.

Le lancement de la procédure d'adjudication pour la réalisation du projet est envisagé pour la mi-2018.

Quant au terrain devenu excédentaire, il sera vendu et sa "valorisation" devrait couvrir les coûts de construction.

Selon le ministre, la destination des terrains libérés devra être déterminée par un groupe de travail fédéral.

Mais il a souligné que l'emprise actuelle de l'état-major s'étend sur trois communes (Evere, où se trouve l'entrée principale, Bruxelles-Ville et Woluwe-Saint-Etienne) et deux Régions - bruxelloise et flamande.

Selon M. Vandeput, tant des autorités publiques, notamment pour l'installation d'une cinquième école européenne à Bruxelles, que le secteur privé ont manifesté de l'intérêt potentiel pour ces terrains.