Belgique

Près de 22 millions d’euros de taxe récupérés (et une amende équivalente) pour un trafic sur l’importation de biodiesel; plus des 140 000 cigarettes contrefaites saisies et un réseau international de trafiquants démantelé… Les responsables de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) et de l’Administration des douanes belges rivalisaient de compliments, ce mercredi matin, pour saluer l’excellente collaboration qui règne entre les services nationaux et l’institution communautaire.

A l’heure de la mondialisation, les douanes et les services de lutte contre la fraude sont les gardiens de la sécurité et de la santé publiques, mais aussi l’assurance que le commerce se pratique dans un cadre équitable, soulignera notamment le patron de l’Olaf Giovanni Kessler. Et d’insister : les frontières de l’Europe comptent aujourd’hui "vingt-huit gardiens, il est essentiel que ceux-ci travaillent ensemble car la moindre faille est exploitée par les trafiquants".

Et il reste du boulot. Selon l’Olaf, environ la moitié des recommandations d’enquête formulées aux autorités nationales ne sont pas suivies d’effets.

S’adapter en permanence

(...)