Belgique

Pour mener à bien sa mission d’information, Didier Reynders s’est entouré d’une équipe forte d’une trentaine de personnes. Ce sont les fidèles des fidèles, ceux qui sont chargés de préparer les entretiens de l’informateur, de gérer les communications, les contacts avec les journalistes belges et étrangers.

Tout est soigneusement préparé par cette équipe, le fond de la mission bien sûr, mais aussi tous les petits détails de décoration ou vestimentaires. Ils se sont installés dans la résidence du 9, rue de la Loi, toute proche de l’Hôtel des Finances où Didier Reynders poursuit ses consultations. p>En font partie, ses chefs de cabinet, anciens et actuels (Koen Van Loo, Olivier Henin, Damien Van Eyll), mais aussi ses proches conseillers (Laurent Burton, Johanna Delaunois, David Maréchal qui veillent tous les trois sur sa communication). Il a également rappelé auprès de lui Richard Miller, député wallon, (ancien ministre de la Culture, ce sera sa plume pour le rapport au Roi) et Pierres-Yves Jeholet, ancien porte-parole, député wallon.

Au-delà de ce groupe, Didier Reynders peut compter sur une galaxie d’amis, libéraux ou non, et de proches conseillers dans toute une série de milieux, économiques, judiciaires, culturels. La Libre vous plonge, ce mardi, au cœur de celle-ci.