Belgique

C'est un événement plus que symbolique : le lieu du culte de la rue de la Régence ne sera plus seulement la première synagogue de Belgique mais aussi d'Europe.

La proclamation se fera en grande pompe ce 4 juin à 19 h, en présence du président de la Commission, Jose Manuel Barroso, du Grand rabbin Sir Jonathan Sackx, président associé de la Conférence des Rabbins européens et des ambassadeurs des pays de l'Union.

"Ce statut nouveau sera perpétué par la signature d'un parchemin et par une plaque officielle" explique le Grand rabbin Albert Guigui, enchanté de l'initiative. "Cela conférera un rôle déterminant à la synagogue qui va devenir le moteur, le phare du judaïsme européen. Cela lui donnera aussi une dimension supplémentaire pour faire mieux connaître le judaïsme européen à travers ses différentes sensibilités. L'on prévoit ainsi d'y donner des concerts avec les meilleurs cantors d'Europe et ce sera un réceptacle naturel pour de grandes rencontres internationales."

L'Union est plus ouverte...

Pour Albert Guigui, ce n'est pas un hasard si le projet se concrétise maintenant : "La Conférence des rabbins européens, l'organisme représentatif du judaïsme européen a toujours eu de très bonnes relations avec les autorités de l'Union mais depuis l'accession de M. Barroso à la présidence, les autorités européennes manifestent un intérêt accrû pour les différents cultes . En fait, les dirigeants européens ont compris que l'Europe ne devait pas seulement être celle des affaires et des marchandises mais qu'elle devait aussi intégrer les dimensions religieuses et spirituelles. Et cela se traduit, par exemple, par une rencontre annuelle des principaux leaders religieux avec le sommet de la Commission. Bref, il est important maintenant de concrétiser cette nouvelle donne et nous avons donc décidé de faire de la Grande synagogue de Bruxelles aussi celle de l'Europe."

Le judaïsme et la construction européenne, c'est déjà une histoire ancienne. "Où les religieux juifs ont même été des précurseurs" s'exclame le Grand rabbin Guigui "puisque la conférence des rabbins européens est née dès 1952 dans l'optique de reconstruire des communautés qui avaient été décimées. Nos prédécesseurs étaient des visionnaires puisqu'ils y avaient déjà associé à l'époque les grands rabbins d'Europe centrale et d'URSS. Ce qui était pour le moins extraordinaire en ce temps-là !"

Le judaïsme religieux a toujours joué un rôle de pointe dans la lente construction du continent : "les Juifs ont souvent joué le rôle de passeurs. De marchandises mais aussi d'idées. Par leur dispersion, par leur diversité, par leurs cosmopolitisme, ils ont été les premiers Européens. De même, ils ont aussi été les premiers citoyens postmodernes à partager de multiples identités, à se revendiquer d'un héritage commun et pluriel. Nous entendons continuer dans cette voie et donner le meilleur de nous-mêmes ! Cela permettra de mieux se connaître et d'abattre les préjugés. Car c'est toujours la peur de l'autre qui génère tant de violence dans nos sociétés..."