Belgique

L'appellation " J amaïque " n'est pas habituelle en Belgique mais bien en Allemagne où l'association de la couleur noire des conservateurs, jaune des libéraux et verte des écologistes rappelle le drapeau de la Jamaïque.

Avantages. Pour les partis flamands, elle offre, au Parlement, une majorité permettant de mettre en oeuvre toutes les réformes de l'Etat possibles.

Inédite, en Belgique, au niveau fédéral et régional, cette coalition pourrait, comme le fit l'arc-en-ciel, amener une certaine fraîcheur dans le paysage politique. Elle aurait aussi valeur de test et permettrait réellement de voir ce que peut donner un gouvernement sans les socialistes, au pouvoir depuis 19 ans. La libération ou le gâchis ?

Inconvénients. Pour les écologistes, le danger est, comme lors de l'arc-en-ciel d'affronter en réalité une bipartite libérale/sociale-chrétienne et humaniste au sein même de la coalition. D'où cacophonie probable.

Premiers ministres possibles. Yves Leterme s'imposerait. Côté libéral, un 3e Verhofstadt est peu probable. L'heure d'un Michel ou d'un Reynders ?