Belgique

Gobert quitte Ecolo pour le CDH

LE TRANSFERT SE PRÉPARAIT DEPUIS QUELQUES MOIS. Déjà, à la fin de l'année dernière, au plein coeur de l'hiver 2003-2004, il y avait eu, comme on le dit au CDH, quelques petites «touchettes» entre Gérard Gobert, alors député Ecolo, et le parti de Joëlle Milquet. Mais les temps n'étaient pas mûrs. Puis il y a eu tout le bazar autour du transfert de Richard Fournaux du CDH vers le MR. Une opération qui ne s'est pas faite à la gloire du principal intéressé. A présent, c'est fait. Gérard Gobert, qui entre temps, a dû démissionner de la Chambre pour laisser la place à l'ex-ministre Jean-Marc Nollet, a donc annoncé qu'il quittait les verts. Motif? Il se dit à la fois déçu par l'évolution du parti écolo et de sa doctrine et séduit par le travail de renouveau entrepris par Joëlle Milquet au CDH. Chez Ecolo, on ricane: «Et donc, au moment même du passage de Gérard Fournaux au MR, quand il critiquait avec virulence et un vernis éthique, les pratiques de débauchage dont il était victime, le CDH poursuivait lui-même ces vieilles pratiques. Après s'être rénové le dimanche, le «parti humaniste» illustre ainsi, dès le lundi, l'histoire trop connue de la paille et de la poutre.» Gérard Gobert deviendra secrétaire national au CDH chargé du non-marchand. Il a quand même réussi à bien se vendre...

© La Libre Belgique 2004