Belgique

Susskind : "Maingain doit retirer ses propos !"

Le fait est rare dans le landerneau politique : David Susskind, président d’honneur du Centre communautaire laïc juif, a envoyé une lettre ouverte à Didier Reynders à propos des dérapages verbaux d’Olivier Maingain. Egalement ancien résistant, il s’est dit "profondément choqué" par les comparaisons du président du FDF car "oser établir une comparaison, même forte, entre l’attitude de politiciens flamands actuels et l’occupation allemande revient à banaliser les crimes des nazis et, en particulier, la Shoah. Des hommes et des femmes se sont engagés pour rétablir la souveraineté du pays et pour que soient restaurés les droits et libertés démocratiques. Cet engagement, ils l’ont souvent payé de leur intégrité physique, de leur liberté, de leur vie. En Belgique, rarissimes sont les familles juives qui n’ont pas perdu au moins l’un des leurs dans les chambres à gaz. Personnellement, ma mère, mes cinq frères et sœurs ainsi que près d’une centaine de membres de ma famille proche ont été discriminés, pourchassés et raflés pour finir dans les fours crématoires d’Auschwitz" . Selon David Susskind, "les propos de M. Maingain ne peuvent qu’engendrer un choc auprès de ceux qui ont connu ces années ignobles et de ceux qui ont hérité de la mémoire du régime nazi". C’est pourquoi il demande "avec insistance et énergie que M. Maingain, au lieu de les confirmer comme il l’a fait jusqu’à présent, retire ses propos intolérables et inacceptables. L’instrumentalisation de l’histoire à des fins politiciennes n’est pas bonne conseillère".

Henry Carton de Wiart, le vrai recordman

Erreur ne fait pas compte : le recordman absolu de présence au Parlement n’est pas Camille Huysmans comme nous le pensions sur base d’une information de Herman De Croo. Si le célèbre homme politique socialiste anversois a siégé pendant un demi-siècle, Henry Carton de Wiart l’a battu d’une courte tête puisqu’il a siégé à la Chambre du 12 juillet 1896 jusqu’à son décès le 6 mai 1951. Comme le précise sa notice de la Biographie nationale, cet éminent homme d’Etat catholique, qui fut à de nombreuses reprises ministre et même le premier d’entre eux entre 1920 et 1921, resta député sans interruption pendant 55 ans ! Rendons à César ce qui lui revient : notre attention a été attirée sur ce fait par Paul-Henry Gendebien, le président du Rassemblement Wallonie-France, qui n’est autre qu’un des petits-fils du comte Carton de Wiart !

Le CD&V 1er en Flandre, le VLD 2e selon un sondage

L’Open VLD regagne du terrain dans un sondage de la VRT et du "Standaard" qui pointe les libéraux flamands (17,6%) en progression de 2,5% par rapport à un sondage précédent. Ceux-ci occupent le deuxième rang dans ce sondage, derrière le CD&V (22,2 %) qui perd 1%. Le sp.a (15,9%), la N-VA (14,8%) et le VB (14%) suivent, dans un mouchoir de poche. Plus loin, Groen! est en progression, à 8,1%, devançant la Lijst Dedecker (7,4%). Le ministre-Président Kris Peeters reste l’homme le plus populaire de Flandre, devant le président de la N-VA, Bart Dewever, et le Premier ministre Yves Leterme. L’ex-ministre sp.a Frank Vandenbroucke fait un retour spectaculaire, à la quatrième place. Ce sondage a été réalisé par téléphone auprès de 1 600 habitants de la Flandre, entre le 15 et 30 mars.