Belgique

Reynders, Bruxelles, la Wallonie, le FDF et le voile

Interrogé par "Le Vif", Didier Reynders affirme s’installer à Bruxelles dans le but d’y "redéployer le MR" dont il mènera la liste pour la Chambre, à Bruxelles, aux législatives de 2014, mais il ajoute que son "profil politique" le conduit à rester au niveau fédéral.

La Wallonie doit, selon le ministre des Affaires étrangères, réaliser son printemps à l’image de certains pays arabes. "Séparer le fonctionnement de l’Etat d’un parti politique, ce n’est pas inutile", glisse-t-il perfide.

Il rejette aussi le communautarisme et s’oppose au fait de voir des élues siéger en portant le voile. Il affirme ne pas aimer le double langage consistant à porter hors de nos frontières le message de la nécessaire séparation de l’Eglise et de l’Etat et, en Belgique, à prôner les accommodements raisonnables. Il ajoute souhaiter une législation en la matière.

M. Reynders, par ailleurs, ne désespère pas de renouer avec le FDF après la réforme de l’Etat, "lorsqu’on reparlera de socio-économique, un terrain sur lequel nous avons longtemps travaillé ensemble".

Métro carolo : la boucle est bouclée

La société régionale wallonne du transport (SRWT) et le Tec Charleroi inaugureront lundi le tronçon fermant la boucle centrale du métro carolo ainsi que son extension vers Gilly. Les travaux relatifs à la fermeture de la boucle centrale du métro ont commencé à l’automne 2008. Une série d’entreprises se sont succédé sur ce chantier pour relier la station située à hauteur de la Gare du Sud et celle du Parc. Les véhicules du Tec pourront désormais aller d’une station vers l’autre dans les deux sens. La fermeture de cette boucle a nécessité notamment de sérieux aménagements au centre-ville et la construction d’un nouveau pont enjambant la Sambre. L’extension de la ligne vers Gilly a, quant à elle, nécessité l’aménagement de trois nouvelles stations (Marabout, Sart-Culpart, Soleilmont). Ces travaux ont commencé au printemps 2009 pour s’achever fin 2011. Les deux chantiers ont coûté quelque 51 millions d’euros. Un troisième chantier est en cours. Il permettra de relier le centre-ville et Gosselies.

"Respect&Démocratie" ou la liste de Clippele

L’ex-échevin des Finances d’Ixelles et parlementaire bruxellois MR Olivier de Clippele a annoncé, jeudi, qu’il déposait une liste "Respect&Démocratie" en vue des prochaines élections communales à Ixelles. M. de Clippele est toujours échevin mais ses compétences lui ont été retirées parce qu’il s’est abstenu sur le vote du budget de la commune pour protester contre le fait que l’actuelle majorité PS-MR a prévu d’importantes dépenses dont un projet de nouvelle maison communale. A la suite de ces événements, M. de Clippele a annoncé qu’il ne figurerait pas sur la liste MR à Ixelles et déposerait une liste séparée. Il a confirmé cette intention jeudi et annoncé que son mouvement lancera une large pétition pour s’opposer à la construction de la nouvelle maison communale.