Belgique

Le rendez-vous ne pouvait pas être fixé plus tôt que 18 heures. Avant de rallier le parc Maximilien avec leur K-Way blanc, Virginie (21 ans), Delphine (27 ans), Manon (28 ans), Thomas (27 ans) et Naï Ké (25 ans) ont une autre vie  qui les occupe à temps plein. Ces jeunes bénévoles sont respectivement  étudiante en logopédie, travailleuse dans l’associatif, gérante d’un restaurant, consultant en ressources humaines et employée dans un magasin bio.

Mais ce soir, ils sont “off”. Entendez : pas de permanence au parc. On sent une pointe de culpabilité. “C’est addictif”, concède Delphine.

La suite de ces témoignages est réservée à nos abonnés.