La maman de Léopold : "Nous espérons que son don d’organes sauvera une vie ou aidera une personne"

Dorian de Meeûs Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique

Parmi les victimes décédées lors des attentats de Bruxelles, tous n’ont pas encore été identifiées. Quelques heures après l’attaque dans le métro Maelbeek, les parents de Léopold Hecht (20 ans) ont été informés de l'hospitalisation de leur fils. Il était plongé dans le coma. Dans la nuit de mardi à mercredi, le jeune étudiant en deuxième année de Droit aux Universités Saint-Louis de Bruxelles a succombé à ses blessures.

Afin de respecter la volonté de ses parents, LaLibre.be a contacté la famille endeuillée concernant l'éventuelle publication des photos de leur fils qui circulaient sur les réseaux sociaux et dans d’autres médias. Bien que, dans un premier temps, les parents aient été surpris de découvrir dans la presse des clichés qu’ils n’avaient encore jamais vus, ils comprennent la volonté des médias de rendre hommage aux victimes.

D’un courage et d’une dignité rares, la maman de Léopold nous précise que son fils a fait don de ses organes : "Suite à de nombreuses discussions en famille, nous savons que c’est la décision qu’il aurait souhaité qu’on prenne pour lui, même s’il ne l’a jamais exprimée telle quelle. Cela faisait pleinement partie de ses valeurs. Nous avons pris cette décision dans la nuit de mardi à mercredi. Nous espérons que son don d’organes sauvera une vie ou aidera une personne".

Très émue, la maman de Léopold - par ailleurs magistrate à Bruxelles - évoque son fils : "C’était un intellectuel, il était convaincu que seuls les mots pouvaient faire face à l’obscurantisme. Dans le même esprit, nous ne sommes pas en colère, nous n’en voulons à personne".

Vif émoi à l'unif

Pierre Jadoul, le recteur des Universités Saint-Louis, a communiqué ce mercredi l’horrible nouvelle à la communauté universitaire. "Il n’y a pas de mots pour décrire notre désarroi face à cette nouvelle. Toutes nos pensées vont à sa famille et ses proches", a-t-il déclaré. Depuis, de nombreux amis de Léopold témoignent de leurs tristesse et souvenirs.