Belgique

L'accord de principe conclu entre les différents ministres en charge de la politique climatique des trois Régions et du Fédéral sur la répartition de l'effort ("burden sharing") doit être complètement revu, estime la N-VA. "Un accord est nécessaire, mais pas de cette manière", a déclaré le parti nationaliste dans plusieurs quotidiens néerlandophones.

La N-VA est particulièrement critique concernant le compromis obtenu par la ministre flamande de l'Environnement, Joke Schauvliege (CD&V). Celle-ci aurait outrepassé son mandat de négociations sur plusieurs points, estime le parti flamand.

La Flandre exigeait notamment de recevoir 56% des revenus de mise aux enchères des quotas de CO2, mais l'accord ne lui en attribue que 50%. La N-VA s'insurge aussi de la baisse de la part d'énergie renouvelable que doit atteindre la Wallonie en 2020, qui passe de 12,5% à 11,5%.

Le gouvernement flamand décidera vendredi du sort qui sera réservé à l'accord de principe obtenu par Mme Schauvliege. Le Fédéral et les autres Régions pourraient toutefois être peu enclins à accepter les exigences de la Flandre si celle-ci rejetait l'accord actuel.