Belgique

Les négociations chez la société de traitement de bagages de l'aéroport de Zaventem, Flightcare, n'ont rien donné lundi soir. Selon les syndicats, la direction a affiché son mécontentement vers minuit alors que les délégués syndicaux refusaient de signer un préaccord sur la dernière proposition de la direction pour réduire la pression de travail du personnel de Flightcare. La grève se poursuit donc mardi au sein de cette société.

"Le gouffre entre les deux parties est trop important. Le premier point de désaccord porte sur le nombre de travailleurs sur le lieu de travail. Nous exigeons des garanties pour une occupation minimum par type d'avion. Le deuxième point sensible concerne notre demande d'obtenir une aide financière d'une forme ou d'une autre. La direction veut reporter cela aux discussions sectorielles de l'an prochain", explique le secrétaire syndical Kurt Callaerts (CSC Transcom). La grève du personnel des deux sociétés de bagages de Zaventem devrait se poursuivre mardi.

Direction et syndicats d'Aviapartner, la seconde société, doivent se rencontrer mardi matin à 9 heures. Les syndicats espèrent une meilleure proposition de la direction qui sera de toute façon soumise à 13 heures au vote du personnel en grève. Aucun nouveau rendez-vous n'a été pris chez Flightcare pour la poursuite des négociations.

Pour les avions arrivant à Bruxelles, plusieurs ont pu atterrir mardi matin tôt mais plusieurs ont dû également être déviés, retardés ou supprimés. Actuellement, un nombre très limité d'arrivées est prévu. Quant aux départs, il y a peu d'information disponible mais une bonne partie des vols a déjà été supprimée.

Le mouvement de grève du personnel des deux sociétés de traitement de bagages de l'aéroport de Zaventem provoquait encore de fortes perturbations mardi matin. Selon la Brussels Airport Company (BAC), 18 vols au départ et 17 à l'arrivée ont été annulés. La BAC s'attend à recevoir sur l'ensemble de la journée 27.500 passagers en partance et 28.750 arrivants. De nombreux vols au départ de Bruxelles affichent des retards pouvant aller à plus de deux heures.

Selon la BAC, cela prendra encore quelques jours avant que les bagages ne soient livrés. Des volontaires du Brussels Airport sont encore présents pour informer les gens. La situation n'est toutefois pas encore aussi chaotique que la veille.