Belgique La présidente de cour d’assises a été entendue. La thèse de la chute est exclue

Deux ans après l’affaire dite Karin Gérard, selon laquelle la magistrate présidente de cour d’assises aurait inventé une agression et aurait ainsi tenté une escroquerie à l’assurance pour ses bijoux déclarés volés, l’instruction dont est chargé le parquet général de Mons est sur le point d’être clôturée.

(...)