La princesse Odette démasquée : nouveaux témoignages dans l'affaire Kubla

rédaction Publié le - Mis à jour le

Belgique

En collaboration avec la RTBF pour l'émission "Devoir d'enquête" de ce mercredi 6 janvier, Paris Match révèle de nouvelles informations concernant la disparition de Stephan De Witte, le comptable belge à l'origine de l'éclatement de l'"affaire Kubla-Duferco" dont on est sans nouvelles depuis juin 2014. Le magazine rapporte tout d'abord une série de témoignages recueillis en Allemagne et qui concerne Odette Maniema Krempin, dite "princesse Odette", l'ex-compagne de Stephan De Witte, au centre de toute l'affaire et qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international. 

Ces témoignages accablent la Congolaise qui a longtemps vécu entre son pays d'origine et l'Allemagne où elle fut consul honoraire de la RDC. Tous la décrivent comme une championne de l'arnaque, manipulatrice et vénale, ce qui accrédite l'idée selon laquelle son compagnon disparu se trouvait entièrement sous sa coupe. Ensuite, selon l'hebdomadaire qui s'appuie sur les investigations de la RTBF en RD Congo, Stephan De Witte aurait été vu vivant à Kinshasa en octobre 2014. 

Or, il est officiellement déclaré disparu depuis juin de la même année. Un témoin, employé du jardin botanique de Kisantu dont le Belge a été un moment le directeur général, affirme également que ce dernier a quitté le site en août 2014, une valise à la main. Plus tard, des individus non identifiés, accompagnés d'un avocat, sont venus récupérer ses affaires sur place. Des informations troublantes que le juge d'instruction Michel Claise, en charge de l'affaire, devra vérifier à la faveur d'une commission rogatoire internationale pour laquelle il attend toujours le feu vert des autorités congolaises.