Belgique Les syndicats du rail ne sont pas satisfaits de la réponse du ministre Vincent Van Quickenborne à leurs interrogations relatives à sa réforme des pensions. Lundi soir, Vincent Van Quickenborne avait affirmé qu'au terme de la réforme, le personnel roulant de la SNCB pourrait continuer à bénéficier d'une retraite anticipée à 55 ans, ce dont doutent les syndicats. "Comment serait-ce possible, avec des carrières de 40 ans", s'est interrogé Luc Piens (CSC Transcom). Selon les syndicats, la grève aura donc bel et bien lieu.