Belgique

Moins de 60.000 permis de pêche à la ligne ont été délivrés en Wallonie en 2006, alors qu'il y en avait plus de 114.000 en 2006. Ce chiffre est dramatiquement bas, s'inquiète la revue "Le Pêcheur Belge" dans son numéro du mois de mai qui publie les dernières statistiques livrées par la Direction générale des ressources naturelles et de l'environnement de la Région wallonne.

Le seuil fatidique des 60.000 permis a été atteint et, par rapport à 2005, l'érosion est de 3.656 unités (-5,79%). Seule la province de Brabant wallon enregistre une hausse de 304 permis, les autres étant toutes en perte et la province de Hainaut restant celle où le plus grand nombre de permis sont vendus (36,59%), note le Pêcheur Belge.

Comme l'année précédente, les "gros" permis à 37,18 euros ont relativement mieux résisté (-460) que les "petits" à 12,39 euros (-3.196), ce qui semble indiquer que la pêche active ou itinérante (lancer, mouche, etc...) conserverait un peu mieux la cote que la pêche sédentaire, comme la pêche au coup, note le magazine.

Selon lui, la situation serait aussi inquiétante en Flandre (60.000 permis pour une population presque double de la Wallonie) et en France, où 1,3 million de pêcheurs ont été recensés en 2006, un chiffre qui ne représente plus que 67,9% du nombre de pêcheurs recensés 10 ans plus tôt.

Le mensuel s'interroge sur les causes de cette désaffection, qu'il analyse depuis des années que le phénomène a été constaté.

Toutes les thérapies mises en oeuvre (écoles de pêche pour les jeunes, formations variées, pêche de nuit, période d'ouverture quasi permanente pour la pêche au "blanc", etc...) semblent bien insuffisantes, note-t-il.

Le Pêcheur Belge relève toutefois que le nouveau Conseil supérieur wallon de la pêche vient de donner son feu vert à une série de mesures susceptibles de "regonfler" les effectifs des pêcheurs: création de nouveaux types de permis pour les jeunes et les vacanciers, la pêche de la carpe de nuit, etc...

Conjuguées aux efforts de formation consentis par les fédérations de sociétés de pêche, ces nouvelles mesures font espérer en l'avenir, alors même que les ventes de permis pour les trois premiers mois de 2007 dégagent un gain de 2.113 permis par rapport au même trimestre de l'an passé, indique encore la revue, qui se montre toutefois prudente: ce succès des trois premiers mois de cette année pourrait n'être dû qu'au beau temps.