Belgique

La SNCB "a été informée récemment de la présence potentielle d'amiante dans la peinture sur certains wagons de marchandises qu'elle entretient pour des tiers", a rapporté vendredi soir l'entreprise ferroviaire. Des analyses ont confirmé que plusieurs véhicules entretenus dans ses ateliers sont problématiques. Des mesures ont été prises pour protéger le personnel, en ce compris l'arrêt de certains travaux. Après avoir été avertie de la présence potentielle d'amiante dans la peinture de certains wagons de marchandises, la SNCB a "immédiatement pris la décision de prélever des échantillons de peinture sur tous les types de wagons de marchandises (construits avant 2000) qui sont entretenus dans ses ateliers de Gentbrugge, Anvers et Monceau", explique-t-elle. De l'amiante a effectivement été trouvée dans "un nombre limité" d'échantillons.

En attendant les résultats de toutes les analyses et les éventuelles recommandations des autorités compétentes, "toutes les mesures ont été prises en vue de protéger le personnel et il a été décidé d'arrêter certains travaux".

La SNCB précise que les travailleurs concernés seront, comme il se doit, tenus informés de l'évolution du dossier.