Belgique

Le taux d'acquisition de la nationalité, qui mesure le nombre d'étrangers devenus nationaux par tranche de mille habitants, se situe au-dessus de la moyenne européenne en Belgique, ressort-il lundi d'un tableau publié par l'Office statistique européen, Eurostat. Avec 2,8 naturalisations acquises pour 1.000 habitants en 2016, la Belgique se situe au-dessus du taux moyen de l'Union européenne, qui se situe à 1,9 pour mille. Cette proportion correspond à 31.935 naturalisations sur l'année 2016 (pour 994.800 au total dans l'UE).

De tous les pays européens, la Suède est de loin le pays qui naturalise le plus d'étrangers, avec un taux de 6,2 pour mille, devant le Luxembourg (5,7 pour mille) et Chypre (5,5 pour mille).

En valeur absolue, ce sont l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni qui ont naturalisé le plus d'étrangers en 2016, à respectivement 201.591 (3,3 pour mille), 150.944 (3,2 pour mille) et 149.372 (2,2 pour mille).

Eurostat publie par ailleurs une ventilation des pays d'origine des citoyens naturalisés. Les Marocains représentent le plus grand groupe de nouveaux citoyens d'un Etat membre de l'UE dont ils étaient résidents en 2016, devant les citoyens de l'Albanie, de l'Inde, du Pakistan, de la Turquie, de la Roumanie et de l'Ukraine. Ensemble, ces citoyens représentent un tiers du nombre total de personnes ayant acquis la nationalité d'un Etat membre de l'UE en 2016.

En Belgique, les Marocains (12,5%) arrivent en tête, devant les Roumains (4,8%) et les Néerlandais (4,4%).

Conséquence du vote sur le Brexit, le nombre de ressortissants britanniques devenus citoyens d'un autre Etat membre a plus que doublé en 2016. Il est passé de 2.478 personnes en 2015 à 6.555 en 2016, soit +165%.