Belgique

Le Gouvernement wallon a approuvé la réforme de la formation à la conduite.

Ce jeudi, à l’initiative de Maxime Prévot, Ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière, le Gouvernement wallon a approuvé le projet visant à réformer la formation à la conduite du permis B en Wallonie. Celle-ci se divise en deux parties

La première concerne la formation théorique qui se verra renforcée au niveau de l’apprentissage avec des thématiques précises telles que les effets de l’alcool et de la fatigue sur la conduite. Lors du passage de l’examen théorique, le principe de la faute grave va faire son grand retour et sera même durci ! C’est-à-dire que toute erreur du troisième (brûler un feu rouge, prendre un sens interdit,…) ou du quatrième degré (faire demi-tour sur l’autoroute,…) entraînera l’échec automatique de l’examen théorique.

Au niveau de la deuxième phase qui concerne le permis pratique, plusieurs réformes sont à prévoir, tant pour la filière dite “libre” que pour celle de “l’auto-école”. La filière libre débutera par un encadrement qui sera appelé “rendez-vous pédagogique”. Le guide devra, avec l’apprenti conducteur, suivre une formation d’introduction d’une heure donnée par une auto-école ou par un instructeur breveté. Autre nouveauté : l’instauration d’un document appelé “boite à outils”, qui comportera des repères utiles et les conseils pour un bon apprentissage. L’apprenti conducteur devra aussi tenir à jour un carnet de bord qui l’incitera à parcourir au moins 1.500 km avant de présenter son examen pratique.

La durée de validité du permis provisoire est quant à elle réduite de 36 à 18 mois. Le permis peut par contre toujours être passé trois mois après avoir réussi le théorique. Il sera aussi désormais possible de conduire seul en filière libre à partir de 18 ans et après avoir passé un test en vue de l’obtention d’”un certificat d’aptitude” qui sera délivré par un professionnel. Une filière auto-école rapide où il faudra suivre minimum 30 heures d’auto-école fait aussi son apparition. Celle-ci ne sera accessible que dans des cas très limités qui ne sont pas encore définis.

Le coût des deux formations reste les mêmes, c’est-à-dire 15 € pour l’examen théorique et 36 € pour le pratique. Le “rendez-vous pédagogique” obligatoire est estimé à une cinquantaine d’euros tout comme l’éventuel “certificat d’aptitude” qui n’est pas obligatoire.