Belgique Afin de lutter contre les risques de radicalisation en Wallonie, le gouvernement wallon vient d’octroyer un subside à quatre communes pour s'occuper de cette problématique. Dison, Visé (province de Liège), Aiseau-Presles et Farciennes (Hainaut) ont été sélectionnées après un appel à projet.